Royaume-Uni – Mobilisation en faveur des mineurs isolés de la «Jungle de Calais»

royaumeunilondresmanifmigrants_0

Une vingtaine d’enfants actuellement réfugiés dans la « Jungle » de Calais seront accueillis la semaine prochaine au Royaume-Uni. Les autorités britanniques et françaises disent avoir commencé à recenser dans le camp les enfants non accompagnés qui en vertu du regroupement familial ont le droit de venir en Grande-Bretagne. Ce samedi 15 octobre, un rassemblement avait lieu devant le Parlement de Westminster pour intensifier la pression sur le gouvernement de Theresa May.

Sous le slogan, « les réfugiés sont les bienvenus ici », plusieurs associations humanitaires ont voulu rappeler haut et fort au gouvernement de Theresa May ses engagements alors que le temps presse et que la « Jungle » de Calais est en passe d’être rasée.

« Le gouvernement assure qu’il va gérer ces enfants, mais il a à peine commencé et il ne lui reste plus qu’une semaine avant que ces enfants disparaissent. Ils sont très vulnérables et nous sommes là pour dire au gouvernement : il faut agir maintenant », estime l’un des manifestants.

300 mineurs à accueillir

Parmi les participants, le professeur Leslie Brent. A 90 ans cet immunologiste renommé dit devoir sa vie au Kindertransport, une opération humanitaire menée par la Grande-Bretagne quelques mois avant la Seconde Guerre mondiale qui permit d’accueillir dans le pays près de 10 000 enfants juifs fuyant les persécutions du régime nazi.

« Je suis moi-même arrivé ici en tant que réfugié en 1938 à l’âge de 13 ans lorsque, après d’intenses pressions, le gouvernement de l’époque avait autorisé la venue d’enfants non accompagnés. Et j’ai la conviction que le gouvernement actuel devrait faire pareil, car notre pays est suffisamment riche pour pouvoir honorer sa promesse d’accueillir 3 000 enfants », explique-t-il.

On est pourtant encore très loin de ce nombre : soucieux de ne pas raviver le climat délétère et anti-immigration déclenché par le référendum sur le Brexit, le gouvernement conservateur s’est pour l’instant engagé à accueillir quelque 300 mineurs réfugiés à Calais.

Photo de garde : AFP – Niklas Hallen
Muriel Delcroix
Article tiré de RFI  le 15 octobre 2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s