Bobigny – Les violences urbaines reflètent une mauvaise politique de la ville

000_lm1p6_0

Samedi à Bobigny, au nord-est de Paris, quelque 2 000 personnes s’étaient donné rendez-vous devant le tribunal de Bobigny pour réclamer « Justice pour Théo ». Dix jours maintenant, que le département de la Seine-Saint-Denis vit au rythme des réactions provoquées par l’interpellation violente du jeune homme de 22 ans. Une situation qui reflète aussi l’exaspération des policiers et habitants qui se côtoient dans ces quartiers sensibles de la banlieue parisienne.

Certains manifestants de la région parisienne ont tenu à rappeler que les violences n’avaient rien à voir avec l’objet du rassemblement destiné à soutenir le jeune homme. Des jeunes, des mères de famille, des militants se battent pour défendre l’image d’une banlieue, d’une ville comme celle de Bobigny et d’autres comme Clichy-sous-Bois en 2005.

Le phénomène est malheureusement devenu courant depuis plusieurs décennies. En 1979 encore, les manifestations étaient encadrées par des services d’ordre entre ouvriers et CRS, en 1986, ceux des étudiants étaient organisés professionnellement.

Aujourd’hui, aucun profil des interpellés ne semble résister aux mauvais comportements et aux casseurs. Les sentiments et les émotions se mêlent jusqu’à attiser le feu entre policiers et populations, tous deux exaspérés.

Selon les spécialistes de ces quartiers urbains, la politique de la ville est sans aucun doute le terreau de ces violences, des flammèches subsistent dans chaque quartier où des erreurs d’urbanisme ont été commises dans les années 60/70. Un vrai diagnostic du logement, de l’emploi aussi, bref une politique globale est à souhaiter afin que chaque habitant puisse trouver une place dans sa ville.

Photo AFP/Grégoire Hozan
Article tiré de RFI  le 12 février 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s