L’état d’urgence, drogue dure

Mercredi, le ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas estimait que les conditions étaient réunies pour envisager, après le 15 juillet, une sortie de l’état d’urgence. Moins de vingt quatre heures plus tard, le spectaculaire coup de folie d’un jeune lycéen et l’explosion d’un colis piégé au siège français du FMI à Paris, ont eu raison de cette prise de position pourtant raisonnée et raisonnable.

Le chef de l’Etat a lui même réduit à néant les propos de son ministre, en affirmant que ces deux événements conduisaient à «justifier l’état d’urgence». Et même si ce sont les mesures de sécurité et, surtout, le sang froid du proviseur, qui ont permis d’éviter le pire à Grasse et non les dispositions de l’état d’urgence.

Le ministre de la Justice a pourtant argumenté tout en prudence sa position et prévenu que «l’accoutumance à cette situation hors norme serait pour notre démocratie un risque : celui de la banalisation de l’exception». Ajoutant que le durcissement de la législation antiterroriste et le renforcement des pouvoirs de la police et des procureurs rendaient justement possible la levée de cet état d’exception.

«La liberté est la règle, la restriction de police l’exception»

Autrement dit, l’état d’urgence ne sert plus à rien mais personne n’a le courage de le lever ! Et ce même si les plus hauts magistrats du pays n’ont de cesse de rappeler les règles de droit d’une démocratie. Ils estimaient par exemple en février que cette disposition ne devait être que «temporaire». Le vice-président du Conseil d’Etat, Jean-Marc Sauvé avait nota-mment cité un grand principe de justice administrative énoncé en 1917: «la liberté est la règle et la restriction de police l’exception».

Des principes qui ne pèsent pas lourd. C’est bien leur mise à l’encan qui est fortement inquiétante.

Françoise Verna
Article tiré de la Marseillaise . le 17 mars 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s