Présidentielle – Des enjeux à gauche et au-delà

La marche pour la Sixième République peut être un tournant dans la campagne de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon et ses soutiens. Tout d’abord parce qu’elle mettra à la vue de tous la capacité de cette démarche à rassembler autour du projet « L’Avenir en commun » pour tourner par la gauche la page du quinquennat de François Hollande. Et ouvrir des perspectives sur une refonte complète des institutions françaises.

L’objectif ne doit pas être de seulement bien figurer au 1er tour de l’élection présidentielle

Certes, cette candidature se veut populaire et sa stratégie de créer du neuf à côté des partis existants a pu surprendre. Y compris dans le camp des progressistes. Il n’en demeure pas moins que le projet nécessite une double lecture. Celle d’abord de s’ancrer véritablement dans l’optique d’une gauche de transformation sociale. Les mesures proposées en terme de transition énergétique, de fiscalité ou de travail en sont les témoins. Mais il faudra aller au-delà car les enjeux sont énormes. L’affaire Fillon renvoie à une nécessité de moralisation de la vie politique qui dépasse la notion de clivage droite-gauche. Tout comme la menace de l’extrême droite qui doit pousser chacun à faire du vivre ensemble un étendard en guise de riposte.

La réussite d’une telle entreprise passera par la volonté de faire du rassemblement la pierre angulaire non seulement des semaines qu’il reste à vivre d’ici le 1er tour du 23 avril, mais au-delà. Si l’ambition est de diriger la France, alors il ne faudra laisser personne sur le bord du chemin. Voir à court terme, à savoir bien figurer au 1er tour, serait une erreur. L’objectif est bel et bien que le mouvement devienne majoritaire. Et pour cela, si personne n’est indispensable tout le monde sera utile.

Sébastien Madau
Article tiré de la Marseillaise . le 18 mars 2017

Publicités

3 réflexions sur “Présidentielle – Des enjeux à gauche et au-delà

  1. Franchement, à l’heure qu’il est je ne sais pas si je voterai et si je vote quel seront les choix de mes critères pour choisir tel ou tel candidat.
    Ceci dit pour le bonhomme papy Mélanchon, je l’aime bien le bougre .

  2. En tous les cas je regarde la chaine TV Public sénat, il y à du monde qui attendent Le discourt de Jean-Luc Mélanchon. estimation 130 000 personnes présentes pour l’entendre. Il est 16H40. Donc pourquoi pas une sixième république, après tout !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s