La corruption truque et déforme la vie publique »

Au milieu des révélations quotidiennes autour des affaires de Fillon, Le Pen, Le Roux… La publication de « De la vertu » du candidat Jean-Luc Mélenchon.

Et maintenant des soupçons d’« escroquerie aggravée, faux et usage de faux » concernant François Fillon pour couvrir les possibles emplois fictifs de femme et enfants (lire ci-dessous). Chaque jour amène son lot de révélations sur des affaires concernant la classe politique. Mais hier, est également paru « De la vertu » que Jean-Luc Mélenchon préparait de longue date mais dont il a accéléré la publication au vu de l’actualité. Si le Penelopegate ou les soupçons d’emplois fictifs au Front national sont présents, c’est l’affaire Cahuzac qui concentre l’attention du candidat de la France insoumise, la « déflagration la plus terrible depuis vingt ans ».

Car Jean-Luc Mélenchon a à coeur de montrer la gravité de ces affaires dans ce qu’elles remettent en cause « le fondement de la démocratie », « le consentement de tous à l’ordre public », parce que la corruption « truque, déforme la vie publique qui est organisée en vue de l’intérêt général ». Et comme lors du premier débat télévisé pour la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon insiste : « les corrupteurs doivent être châtiés plus rudement que les corrompus. Ils sont le point de départ et la cause du mal ». Et, souligne encore le candidat, « le système pyramidal de la monarchie présidentielle répand le doute sur tous les compartiments de l’autorité ». Une heure grave. « Le mal qui a été fait est quasi irrécupérable. C’est la raison pour laquelle je défends l’idée d’une remise à plat ». D’où la constituante.

D’où aussi cette réflexion sur la vertu, « principe d’action gouvernant la vie en société », « la passerelle entre ce qui est bon pour tous et ce qui est bon pour soi ». Et là encore, le constat n’est pas à l’euphorie. « Notre société n’est, d’aucune manière vertueuse. Elle proclame la liberté alors que celle-ci est sévèrement mise en cause, elle proclame l’égalité alors que celle-ci est foulée aux pieds, et elle affiche la fraternité alors qu’elle laisse l’espace public se remplir de haine ». Le fameux triptyque va ensuite se décliner en autant de chapitres où sont présentées les mesures du programme.

Liberté  : le chapitre où il aborde les questions d’avortement, de GPA, de mort, de prostitution mais aussi… de religion et de manière totalement surprenante. « On a réussi une grande avancée en séparant les Eglises de l’État dans la loi de 1905 mais il reste à séparer le commerce de la République ». osant même affirmer que « l’obscurantisme fondamental de notre époque est le consumérisme ».

Le chapitre sur l’égalité affirme d’emblée que c’est « une condition d’existence » et pose « le mode de répartition des richesses » comme la clé de la lutte contre les inégalités sociales. Et là aussi, le candidat de la France insoumise « ose ». En l’occurrence une réforme de l’impôt qui affirme une dernière tranche à 100 %. Cela ne concernerait qu’une infime partie de la population mais mettrait fin à une idée absurde : « le système dominant a fini par faire accepter l’idée que l’accumulation pouvait être sans fin et qu’un tel abus était légitime ».

« Liant social » : telle est la définition de la fraternité. Si c’est ici qu’il parle du monde du travail - « la précarité est vraiment destructrice » ou « nos sociétés se remplissent de haine parce qu’elles se remplissent de compétition déshumanisante » - c’est également là qu’il fait sa réponse à l’extrême droite : « c’est la lutte contre les privilèges de l’argent roi. C’est convaincre chacun qu’il ne peut être heureux dans un océan de malheur ».

« De la vertu » de Jean-Luc Mélenchon, Editions L’Observatoire, 5 euros

Angélique Schaller
Article tiré de la Marseillaise  le 23 mars 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s