Manifestations en Russie – L’opposant Alexeï Navalny arrêté à Moscou

Des manifestations, réunissant des milliers de Russes à travers le pays, ont eu lieu ce dimanche 26 mars à l’appel d’Alexeï Navalny, figure de l’opposition à Vladimir Poutine, pour dénoncer la corruption, et ce malgré l’interdiction dans la plupart des cas des autorités locales. L’opposant a été arrêté, avec plusieurs centaines d’autres manifestants.

Un tel rassemblement n’avait pas été vu à Moscou depuis les grandes manifestations de l’hiver 2012. Après avoir marché le long de la plus grande avenue de la capitale russe, environ 25 000personnes se sont regroupées ce dimanche sur la place Pouchkine contre la corruption et le pouvoir. Les forces de l’ordre déployées en masse ont arrêté l’opposant Alexeï Navalny dès qu’il est apparu. Les manifestants ont alors suivi le fourgon et sont parvenus à le secouer en criant « Libérez-le ! », « honte ! » et « Poutine voleur ! ».

Les forces anti-émeute ont alors rafflé tous ceux qui portaient une pancarte, parfois violemment, indique notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne. Des centaines de personnes ont ainsi été interpellées. Certaines sources parlent de plus de 700 arrestations.

Alexeï Navalny a en tout cas réussi son coup. Car les manifestations n’ont pas eu lieu seulement à Moscou, mais dans plusieurs villes du pays. L’opposant et blogueur anticorruption avait appelé à ces rassemblements après avoir publié ce mois-ci un rapport accusant le Premier ministre Dmitri Medvedev de contrôler un empire immobilier, par le biais d’un réseau occulte d’ONG.

A Novossibirsk en Sibérie, quelque 2 000 personnes se sont rassemblées dans le centre-ville, brandissant des pancartes « Non à la corruption », selon un site local d’informations, Sib.fm. Quelque 1 500 personnes ont défilé également dans les villes sibériennes de Krasnoïarsk and Omsk. A Vladivostok, dans l’Extrême-Orient russe, environ700 personnes ont manifesté, et une dizaine ont été arrêtées par la garde nationale, selon le site local Prima Media.

Selon Alexeï Navalny, s’exprimant sur son site, des manifestations étaient prévues dans 99 villes, mais dans 72 d’entre elles, les autorités se sont opposées à la tenue de ces rassemblements, avançant des raisons telles que des opérations de nettoyage, la tenue de concerts de cloches ou encore des événements organisés cette fois-ci par des mouvements favorables au Kremlin.
Photo Reuters/Maxim Shemetov
Article tiré de RFI . le 26 mars 2017
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s