Comparaison des programmes des 5 candidats principaux sur l’Ecole et l’Education

Les renseignements de ce tableau proviennent des sites et programmes officiels des candidats ou d’interviews données par eux ou leur équipe de campagne. Les propositions que vous trouverez ci-dessous n’engagent que les candidats eux-mêmes.

Ligne directrice

François Fillon
Maintenir la responsabilité de l’Etat pour la définition des principes, des programmes et du niveau exigé des professeurs, pour l’organisation des examens nationaux et le contrôle du respect des règles de la République

Benoit Hamon
Priorité donnée au primaire

Marine Le Pen
Garantir la liberté de scolariser ses enfants selon ses choix, tout en contrôlant plus strictement la compatibilité avec les valeurs de la République des enseignements dispensés dans les établissements privés hors- contrat.

Emmanuel Macron
Pour une école qui garantisse la réussite de tous et l’excellence de chacun.

Jean Luc Mélenchon
Notre projet pour l’école est inséparable de notre projet de société.
Creuset du peuple en formation, elle doit devenir le lieu de l’éducation à l’intérêt général où l’individu se prépare à l’exercice d’une citoyenneté enrichie de nouveaux droits.
L’émancipation, individuelle et collective, est la boussole de notre projet éducatif

Fonction Publique

François Fillon
Réduction de 500 000 postes, en 5 ans (non remplacement d’1 départ /2 à la retraite)
Augmentation progressive du temps de travail à 39 heures hebdomadaires.
Instauration de 2 jours de carence

Benoit Hamon
Revalorisation immédiate du point d’indice avec une hausse supérieure pour les fonctionnaires catégorie C.
Maintien du régime de retraite de la fonction publique

Marine Le Pen
Dégeler et revaloriser le point d’indice pour les fonctionnaires.
Préserver le statut de la fonction publique.
Dans un souci d’égalité, établir à 2 jours de carence.

Emmanuel Macron
Suppression de 120 000 fonctionnaires dont 50 000 pour la Fonction Publique d’Etat
Encourager le paiement « au mérite ».  »
Revenir à 1 jour de carence
Moderniser et décloisonner le statut des fonctionnaires (sans le remettre en cause) en assouplissant le système rigide des corps.
Alignement de la retraite sur le privé (retraite à points)

Jean Luc Mélenchon
Recrutement d’au moins 60 000 enseignants supplémentaires sur le quinquennat
Revaloriser le traitement de 7% pour rattraper le gel du point d’indice gelé entre 2010 et 2016
Garantir la formation de tous les agents territoriaux des écoles maternelles (ATSEM) et appliquer la règle d’un ATSEM par classe

Conditions de travail des enseignants

François Fillon
Mise en œuvre d’une politique de ressources humaines qui assure aux professeurs le soutien de leur hiérarchie dans leur mission d’enseignement et d’encadrement des élèves.
Revalorisation des traitements des enseignants, en maîtrisant les effectifs et en développant une part au « mérite »
Accroître les possibilités de promotion accélérée pour les professeurs enseignant une seconde discipline ou leur discipline en langue étrangère ou acceptant d’enseigner dans des établissements difficiles
Augmentation progressive du temps de présence des enseignants du 2nd degré dans l’établissement afin de rendre effectif l’accompagnement personnalisé sans changer le nombre d’heures de cours devant les élèves.

Benoit Hamon
Améliorer les salaires, la première affectation, la gestion des carrières, l’amélioration de la formation initiale et de la formation continue
Revalorisation des conditions de travail des enseignants et des personnels administratifs, en matière de rémunération comme de gestion des carrières et de médecine du travail

Marine Le Pen
Rétablir l’autorité et le respect du maître et instaurer le port d’un uniforme à l’école

Emmanuel Macron
Meilleure rémunération des enseignants
Plus d’autonomie, plus de reconnaissance pour les enseignants et en même temps plus de responsabilité et d’évaluation

Jean Luc Mélenchon
Revaloriser le traitement de 7 % pour rattraper le gel du point d’indice gelé entre 2010 et 2016
Négociations avec les organisations syndicales en vue de l’augmentation du traitement des personnels de l’EN, notamment dans l’école primaire pour être au niveau des autres pays de l’OCDE
Alléger la charge de travail la charge de travail par la suppression des activités pédagogiques complémentaires (APC) en primaire,
Libération dans le 1er degré d’un temps hebdomadaire autogéré d’1h30 afin de permettre, pendant le service, la concertation et le travail coopératif de l’équipe enseignante
Renforcer les garanties statutaires: liberté pédagogique; abrogation du décret du décret Hamon sur l’organisation des rythmes scolaires et de la réforme de l’évaluation
Abroger le «livret scolaire unique numérique» pour en finir avec l’évaluation par compétence ; revenir à une évaluation par la progression des élèves et interdisant tout classement.

Recrutement / Nombre de postes / Effectif des classes

François Fillon
Rien

Benoit Hamon
Limiter à 25 élèves les classes de CP/CE/CE et à 20 en REP/REP+, Outre-mer et territoires ruraux
Création de 20 000 postes
Formation continue : création de 15 000 postes
Garantir le remplacement : création de 2 000 postes
Scolarisation moins de 3 ans : création de 3 000 postes

Marine Le Pen
Rien

Emmanuel Macron
Limiter à 12 élèves les CP et CE1 en REP
Création de 4 000 à 5 000 postes
Réorientation de 6 000 à 10 000 postes des 60 000 créés sur quinquennat actuel
Prime de 3000€/an net pour les PE en REP
PE enseignants en REP au moins 3 ans d’ancienneté.

Jean Luc Mélenchon
Recruter au moins 60 000 enseignants durant le quinquennat pour baisser le nombre d’élèves par classe,
Rétablir un véritable corps d’enseignants remplacçant·e·s et engager un plan de titularisation des précaires de l’EN ;
Renforcer le dispositif plus de maîtres que de classes, prioritairement en CP et CE1, (5000 enseignants/lquinquennat
Limiter à 20 les effectifs en maternelle et passer à 2 enseignants en REP

Santé / médecine du travail

François Fillon
Rien

Benoit Hamon
Renforcement du rôle de la médecine du travail au sein de l’EN pour agir contre la souffrance au travail.
Reconnaitre le Burn-Out , syndrome d’épuisement professionnel.

Marine Le Pen
Rien

Emmanuel Macron
Rien

Jean Luc Mélenchon
Recruter 6 000 médecins, infirmier·e·s, psychologues scolaires et assistant·e·s sociaux et permettre à tous les enfants d’avoir 1 visite annuelle.
Créer une médecine du travail pour les personnels de l’EN ;
Former l’ensemble des personnels au PSC1
Assurer dans tout le 2nd l’accès à la contraception d’urgence et à la prévention des infections sexuellement transmissibles
Renforcer la prévention des drogues et des jeux dangereux
Instaurer une visite médicale obligatoire dès la GS afin notamment de diagnostiquer les pathologies entraînant des troubles de l’apprentissage.

Formation Initiale et Continue

François Fillon
Rien

Benoit Hamon
Mise en place d’un plan de formation continue des enseignants.
Chaque enseignant bénéficiera de trois, cinq ou dix jours de formation tous les ans.

Marine Le Pen
Rien

Emmanuel Macron
Étendre la formation en alternance dès la licence pour les étudiants qui se destinent aux métiers de l’enseignement.
Au moins 3 jours/an de formation continue pour les enseignants du 1er et 2nd degré, adaptée aux besoins rencontrés dans sa classe
La moitié des heures pourra être effectuée via des modules en ligne.

Jean Luc Mélenchon
Redonner de l’attractivité au métier de professeur·e :
Mettre en oeuvre un plan de pré- recrutement ouvert dès l’année de terminale et en licence ;
Adopter un plan pluriannuel de recrutement pour l’ensemble des concours ;
Ouvrir des cycles rémunérés de préparation aux concours permettant aux salarié·e·s de s’engager sans perte de salaire dans une reconversion professionnelle.
Reconnaître l’expérience professionnelle des salarié·e·s en reconversion titulaires d’un concours de l’enseignement
Refonder le cadrage national de la formation initiale au sein des écoles de formation (ESPE) qui seront associées à la formation continue des enseignants
Proposer une année de stage à tiers-temps sur le service de tutorat ;
Intégrer à la formation initiale des enseignants une solide formation à la sociologie de l’éducation, la pédagogie, la psychologie de l’enfant et de l’adolescent·e, et à la lutte contre les discriminations ; soutenir la recherche en éducation.

Scolarité Obligatoire

François Fillon
Avancer la scolarité obligatoire à 5 ans

Benoit Hamon
Rendre l’instruction obligatoire dès l’âge de 3 ans
Garantir un droit à la scolarisation dès l’âge de 2 ans dans les écoles en éducation prioritaire et en outre-mer.

Marine Le Pen
Rien

Emmanuel Macron
Rien

Jean Luc Mélenchon
Allonger l’instruction obligatoire de 3 à 18 ans ;
Accorder le droit à la scolarisation dès 2 ans dans le cadre d’un service public de la petite enfance garantissant la pluralité des choix aux parents ;
Faciliter le droit au redoublement qui pourra être proposé par les conseils de classe à des fins de re-médiation pédagogique ;

Maternelle

François Fillon
Redonner à l’école maternelle son rôle de préparation à l’apprentissage de la lecture avec en priorité l’acquisition du vocabulaire.

Benoit Hamon
Rien

Marine Le Pen
Rien

Emmanuel Macron
Mobilisation, en maternelle, des jeunes engagés dans le cadre du service civique, afin d’appuyer les professeurs, particulièrement pour la maîtrise du langage.

Jean Luc Mélenchon
Création d’une école de la petite enfance – et non plus seulement « maternelle ». Elle tiendra compte de la spécificité d’âges auxquels les pédagogies basées sur l’éveil ou les jeux doivent être renforcées.
La scolarisation sera possible dès 2 ans et permettra d’engager l’acquisition des savoirs tout en préparant un passage en douceur vers l’école élémentaire.
Priorité sera donnée à l’acquisition du langage, condition de tout autre apprentissage. Autour des professeurs des écoles, des personnels complémentaires interviendront dans des classes aux effectifs limités à 20.
Appliquer la règle d’un ATSEM par classe

Programmes

François Fillon
Débuter plus tôt l’apprentissage de la lecture avec des méthodes efficaces
Concentrer l’enseignement élémentaire sur le socle de connaissances (lecture, calcul, écriture, grandes dates et grands personnages de l’histoire de la Nation, géographie de la France).
Recentrer l’enseignement de technologie autour de la culture numérique et de l’apprentissage de la programmation informatique, de l’algorithmique et des usages numériques.

Benoit Hamon
Mise en place pour chaque élève d’un parcours éducation – santé avec plus de sport, l’apprentissage de la nutrition et des comportements favorables à sa santé. Les lobbies ne franchiront plus les portes de l’école.
Garantir le droit à l’innovation pédagogique, et favoriser l’usage du numérique pour faire réussir tous les élèves dans leurs apprentissages.

Marine Le Pen
Assurer la transmission des connaissances par le renforcement des apprentissages fondamentaux (français, histoire, calcul).
À l’école primaire, réserver la moitié du temps d’enseignement au français, à l’écrit comme à l’oral.
Supprimer « l’enseignement des langues et cultures d’origine » (ELCO)

Emmanuel Macron
Introduction de bilans personnalisés, de la GS à la 3ème, pour disposer d’une base fiable et utile pour mesurer les progrès de chaque élève, et choisir les meilleurs outils pour un enseignement adapté aux besoins de chacun.
Individualisation des apprentissages en développant des supports numériques et des applications adaptées pour faire évoluer les pratiques pédagogiques

Jean Luc Mélenchon
Garantir le cadre national des programmes et des diplômes.
Replacer les disciplines (français, mathématiques, sciences, histoire et géographie) au coeur des apprentissages en rétablissant les heures disciplinaires ;
Renforcer les dispositions permettant la maîtrise de la culture écrite : travaux en petits groupes en élémentaire, 1h30 de cours dédoublés au collège , dédoublements en mathématiques, travaux dirigés et travaux pratiques en sciences
Développer l’éducation critique aux médias dans les programmes d’enseignement moral et civique;

Rythmes Scolaires

François Fillon
Laisser les collectivités territoriales décider de l’organisation du temps scolaire à l’école primaire. Elles pourront revenir sur la réforme des rythmes scolaires et favoriser un temps pour les devoirs après la classe

Benoit Hamon
Augmentation de 25% du budget consacré à l’accompagnement des communes dans la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires et du développement des activités périscolaires

Marine Le Pen
Revenir sur la réforme des rythmes scolaires.

Emmanuel Macron
Laisser aux communes – en lien étroit avec les écoles de leur territoire – le soin d’organiser le temps périscolaire sans contrainte.

Jean Luc Mélenchon
Abroger la réforme des rythmes scolaires et garantir l’égal accès de tous les élèves du 1er degré à des enseignements artistiques et sportifs gratuits, dispensés par des personnels recrutés sur concours. (dispositif Enseignants Ville de Paris)
Mettre en oeuvre un plan de formation et une reconnaissance des qualifications par l’expérience des animateur·trice·s du périscolaire qui leur permettra d’accéder au nouveau corps.

Carte scolaire/ mixité sociale Égalité des chances

François Fillon
Accroître l’offre éducative dans les zones de revitalisation rurale et les zones urbaines sensibles en soutenant la création d’établissements publics ou privés innovants

Benoit Hamon
Pour développer la mixité sociale et scolaire sur tout le territoire, rebâtir la carte scolaire dans le cadre d’un dialogue qui associera l’enseignement public et l’enseignement privé.

Marine Le Pen
Rétablir une véritable égalité des chances en retrouvant la voie de la méritocratie républicaine.
Garantir la liberté de scolariser ses enfants selon ses choix, tout en contrôlant plus strictement la compatibilité avec les valeurs de la République des enseignements dispensés dans les établissements privés hors- contrat.
Rétablir une véritable égalité des chances en retrouvant la voie de la méritocratie républicaine.
Instaurer un délai de carence de pour les enfants d’immigrés légaux pendant lequel les parents devront contribuer financièrement

Emmanuel Macron
 Réforme de la carte scolaire.

Jean Luc Mélenchon
Mettre en œuvre 1 plan de lutte contre les inégalités à l’école maternelle et primaire, notamment avec :
-droit à la scolarisation dès 2 ans
-baisse du nombre d’élèves par classe en primaire,
– présence de davantage d’instituteurs que de classes
– développement des Réseaux d’aide aux élèves en difficulté
Maintenir les classes multi-âges, facteur de réussite pour tous les élèves.
Encourager les formes coopératives de travail et favoriser le tutorat entre élèves par des pédagogies adaptées et la valorisation des réalisations et activités collectives ;
Mettre en place un groupe de travail associant universitaires, élu·e·s locaux, parents d’élèves, syndicats, ministères de l’EN, du logement, des transports, chargé d’établir une carte scolaire intégrant les établissements privés.
Assurer la gratuité réelle de l’éducation publique, y compris cantines, transport et activités périscolaires, fournir gratuitement aux élèves les manuels scolaires, des fournitures sans marque

Éducation prioritaire

François Fillon
Rien

Benoit Hamon
Mise en place d’un indice social transparent qui évalue les établissements faisant face aux difficultés sociales les + importantes afin d’y allouer + de moyens
Développer la coéducation avec les parents et les mouvements d’éducation populaire

Marine Le Pen
Rien

Emmanuel Macron
Dédoublement des classes de cp et ce1

Jean Luc Mélenchon
Réduire les effectifs par classe :
– 20 élèves max en maternelle, primaire, collège, lycée professionnel et technologique, 25 en lycée général ;
– deux enseignant·e·s par classe en maternelle et primaire
Réunir un groupe de travail réunissant syndicats, associations de parents d’élèves, ministères de l’EN et de l’aménagement du territoire chargé d’établir une carte de l’éducation prioritaire, intégrant les lycées, et répondant aux besoins éducatifs sur la base de critères objectifs et transparents
Harmoniser par le haut les dispositifs des établissements de l’éducation prioritaire pour parvenir à un label commun à tous les établissements
Viser la stabilisation des équipes pédagogiques.

Laïcité

François Fillon
Rien

Benoit Hamon
Rien

Marine Le Pen
Faire de l’école un « asile inviolable où les querelles des hommes n’entrent pas » (Jean Zay), donc en y imposant non seulement la laïcité, mais également la neutralité et la sécurité.

Emmanuel Macron
Consolidation de l’enseignement à tous les niveaux, de l’élémentaire au lycée et l’accent sera mis sur les approches pratiques
Maintien de l’interdiction des signes religieux ostensibles à l’école Elle ne doit pas être étendue à l’Université, où les étudiants sont majeurs et responsables

Jean Luc Mélenchon
Abroger le Concordat et les statuts spécifiques en Outre-mer Abroger les lois Debré, Carle et Rocard qui portent sur le financement des écoles privées et mettre en oeuvre le principe fonds publics à l’école publique ;
Mettre en oeuvre un plan de construction d’établissements publics dans les déserts scolaires

Prise en compte de la difficulté et du handicap

François Fillon
Assurer à tous les élèves en situation de handicap les conditions de travail et d’apprentissage adaptées dans le premier degré, puis tout au long de leur scolarité.

Benoit Hamon
Formation des accompagnants et effectif suffisant.
Diminution des effectifs des classes en fonction du nombre d’élèves en situation de handicap.

Marine Le Pen
Rien.

Emmanuel Macron
Donner accès à un(e) auxiliaire de vie scolaire à tous les enfants qui en ont besoin pour avoir une scolarité comme les autres.
Ces AVS auront un emploi stable et un salaire décent.

Jean Luc Mélenchon
Reconstituer les RASED pour atteindre 15 000 postes.
Donner la possibilité de prolonger d’1 an la scolarisation des élèves allophones en classe d’intégration
Rétablir et développer le réseau des centres d’insertion et d’orientation (CIO) et des psychologues de l’ÉN.
Abaisser à 10 le nombre max d’élèves/classe en unités pour l’inclusion scolaire (ULIS) Garantir à chaque élève 1 place dans une structure ULIS en ouvrant le nombre de structures nécessaires ;
Augmenter le nombre des enseignants référents pour la scolarisation des élèves handicapés afin de garantir un suivi individualisé de qualité ; Plan de titularisation (contrat unique) et de formations des auxiliaires de vie scolaire (AVS).

Devoirs /Soutien Scolaire

François Fillon
Mettre fin à l’interdiction des devoirs à la maison avec la possibilité de les faire à l’école pour ceux qui veulent.
Confier aux établissements le choix des modes de soutien aux élèves qui en ont besoin
Inscrire l’accompagnement des élèves dans le tps de travail en augmentant le tps de présence dans l’établissement.

Benoit Hamon
Mise en place d’un service public du soutien scolaire.
Développer la coéducation avec les parents et les mouvements d’éducation populaire.

Marine Le Pen
Rien

Emmanuel Macron
Proposer un accompagnement à tous après la classe.
Au collège, rétablissement des études dirigées après la classe grâce à des bénévoles (étudiants et retraités).
Stages de remise à niveau rémunérés en fin d’été entre le CP et le CM2. assurés par des enseignants volontaires.

Jean Luc Mélenchon
Assurer un soutien scolaire gratuit par le service public d’éducation.

Arts et culture à l’école

François Fillon
Rien

Benoit Hamon
Lancer un plan pour les Arts à l’école : en inscrivant et en accompagnant tous les enfants de CP dans une bibliothèque, en développant les pratiques musicales collectives, l’éducation à l’image et en renforçant la présence des artistes dans les écoles, collèges et lycées

Marine Le Pen
Lancer 1 grand plan national de création de filières (lycées, universités) des métiers d’art dans nos territoires et implanter un réseau de pépinières d’artistes sur le territoire.
Restaurer 1 véritable éducation musicale généraliste dans les établissements scolaires.

Emmanuel Macron
Création d’un « Pass Culture » qui permettra à chaque Français de 18 ans d’effectuer 500 euros de dépenses culturelles (cinéma, théâtre, livres…).

Jean Luc Mélenchon
Ouvrir 5 000 classes à projet artistique associant artistes, enseignants et professionnels de la culture et passer de 100 à 300 résidences d’artistes dans les écoles et collèges
Multiplier par trois le nombre des classes à horaires aménagées ;
Assurer la gratuité des droits de diffusion des oeuvres culturelles en milieu scolaire ; créer une carte nationale de l’élève en formation permettant l’accès gratuit à la santé ainsi qu’à des activités sportives et culturelles.

Divers

François Fillon
Instituer une tenue vestimentaire spécifique à l’établissement pour les élèves de l’école et du collège.
Supprimer le Conseil supérieur des programmes dont les choix et le langage jargonnant ne contribuent pas au redressement de notre système éducatif.
Réduire drastiquement le nombre des circulaires et instructions ministérielles et académiques.

Benoit Hamon
Mise en place d’un service civique volontaire pour tous les élèves dès le collège, au lycée et à l’université.

Marine Le Pen
Renforcer le réseau des écoles et des lycées français partout dans le monde.

Emmanuel Macron
Ouvrir les bibliothèques le soir et le week end.
Interdire l’utilisation des téléphones portables dans les écoles et les collèges .
Mobilisation, en maternelle, des jeunes engagés dans le cadre du service civique, afin d’appuyer les professeurs, particulièrement pour la maîtrise du langage.

Jean-Luc Mélenchon
Lutter contre toute forme de violences à l’école :
Former l’ensemble du personnel à la gestion des phénomènes de violence ; Adopter dans chaque établissement un plan de lutte contre les violences et le harcèlement scolaires ;
Garantir le respect de la Convention internationale des Droits de l’Enfant (article 3) concernant la protection de l’enfant scolarisé et de sa famille, y compris sans papiers.
Faire de la cantine, un lieu clé d’éducation et de convivialité
Instaurer une pause méridienne d’1h30 permettant une véritable coupure et un repas sans stress avec un encadrement qualifié ;
Garantir la gratuité des cantines utilisant des produits locaux, issus de l’agriculture paysanne et biologique et proposant plusieurs possibilités de menus ; Faire des cantines le lieu d’une authentique éducation à l’alimentation en formant et associant les personnels des collectivités territoriales.
Débarrasser l’école des lobbies et garantir sa neutralité:
Réformer la représentativité dans les commissions professionnelles consultatives pour lutter contre la soumission de la formation aux intérêts des grandes entreprises et de garantir la présence des représentant·e·s de salarié·e·s
Abroger le dispositif « campus des métiers » et libérer les lycées agricoles de la tutelle des chambres d’agriculture et des lobbies ;
Déconfessionnaliser l’école du dogme néolibéral : audit citoyen des partenariats de l’EN et fin des partenariats avec le Medef et de celui du rectorat de Créteil avec Teach for France ; interdiction de tout partenariat avec des groupes privés pour la diffusion de matériel y compris dans le domaine du numérique ;
Généraliser l’équipement en logiciels libres

Place et rôle des parents

François Fillon
Protéger la liberté des parents de choisir d’inscrire leurs enfants dans l’enseignement public ou dans l’enseignement privé.
Renforcer le dialogue parents- professeurs sur le suivi des résultats des élèves, le calendrier des contrôles en classe ainsi que les sorties scolaires. Généraliser les outils numériques de partage d’information entre les élèves, les parents et les enseignants (espace numérique de travail). Présenter les résultats de toute évaluation de l’établissement aux parents.

Benoit Hamon
Développer la coéducation avec les parents et les mouvements d’éducation populaire.

Marine Le Pen
Rien

Emmanuel Macron
Favoriser un lien de confiance renouvelé par une place plus grande donnée à l’échange avec les parents, en généralisant notamment l’expérience de la « mallette des parents ». Cette initiative facile à mettre en place – trois réunions annuelles – permet de renforcer la place des parents et a une influence positive sur les résultats scolaires et le comportement des élèves.

Jean Luc Mélenchon
Faire des parents d’élèves des acteur·trice·s de la vie des établissements :
Créer un statut des parents d’élèves délégué·e·s donnant droit à la formation et à congé de représentation opposable à l’employeur ;
Mettre en oeuvre des espaces parents, de la maternelle au lycée, animés par les parents d’élèves délégués, organiser les interventions des personnels médicaux sociaux, psychologues de l’Éducation nationale, des personnels de vie scolaire, afin de favoriser la continuité éducative entre familles et école.

LA SUITE DANS L’ARTICLE SUIVANT

Document réalisé et mis en page par @KRo Leene

 

 

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s