Afrique – Un rapport souligne la gravité de la situation des enfants

« Enfances volées », c’est le titre d’un rapport publié le 30 mai par l’ONG Save the Children qui affirme que, dans le monde, au moins 700 millions d’enfants voient leur enfance interrompue trop vite. Les critères retenus sont le taux de mortalité et de malnutrition sévère chez les moins de cinq ans, la déscolarisation au primaire et secondaire, les enfants qui travaillent, les mariages et maternités précoces et bien sûr, les enfants déplacés ou tués à cause de conflits. Les vingt dernières places du classement sont réservées aux pays où, à l’échelle nationale, la plupart des enfants se voient voler leur enfance, d’après le rapport. Des places occupées uniquement par des pays africains.

Parmi les vingt pays africains où l’enfance est considérée la plus menacée par l’ONG Save the Children, presque la moitié sont des pays d’Afrique de l’Ouest, l’autre moitié se divise quasi-également entre pays du centre, comme la Centrafrique, la RDC ou le Cameroun et de l’est, notamment la Somalie, le Soudan du Sud et le Mozambique. C’est le Niger qui arrive en toute fin de classement, en particulier à cause du nombre important de mariages précoces qui concernent près de 60 % des filles entre 15 et 19 ans, et sa conséquence directe : les maternités précoces, qui touchent 20 % des jeunes filles de cette même tranche d’âge. Le taux des enfants déscolarisés : plus de 54 % et le taux de malnutrition sévère, 43 % sont aussi au-dessus de la moyenne régionale.

Tunisie, le pays africain le mieux classé

A peine mieux classé : le Mali. Les maternités précoces et la déscolarisation sont globalement comparables au Niger mais le plus inquiétant est le taux de mortalité des moins de cinq ans, près de 115 décès pour 1 000 naissances. C’est en Tunisie que l’enfance est la mieux préservée sur le continent, selon le rapport. A la 45e place, elle est le seule pays africain à figurer dans le premier tiers du classement, suivi du trio Maroc – Cap-Vert – Egypte en milieu de liste. Mais, pour la plupart des pays du continent, le rapport estime qu’une majorité, voire la plupart des enfants vivent une enfance tronquée.

Photo de garde : UNICEF
Article tiré de RFI le 1er juin 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s