L’armée des clones

Emmanuel Macron avait promis le renouvellement des visages. Le voilà président « jupitérien » à la tête d’une armée de clones. Il avait assuré qu’il ferait entrer la société civile à l’Assemblée et c’est un régiment de patrons et de DRH qui s’avance vers le palais Bourbon.

Emmanuel Macron avait promis le renouvellement des pratiques. Son mouvement s’est révélé être un parti ultra-centralisé dans lequel la commission d’investitures est toute puissante. Et ses candidats s’apprêtent à l’autoriser à réformer le code du travail par ordonnances, c’est-à-dire à lui remettre – aussitôt élus – le pouvoir que le peuple leur a conféré.

Cela n’a rien d’anecdotique. Avec ces élections, une mutation des institutions a lieu de fait. Le régime présidentialiste de la Ve République, puis l’introduction du quinquennat couplée à l’inversion du calendrier des législatives et de la présidentielle, avaient déjà contribué à asphyxier le débat démocratique. Demain, Emmanuel Macron veut imposer une majorité inexpérimentée dont les membres seront dénués de légitimité individuelle tant leur élection n’aura été due qu’à l’étiquette LREM et à la photo du président de la République imprimée jusque sur certains de leurs bulletins.

Ce recul démocratique prépare une régression sociale sans précédent car il signe une déconnexion totale entre les aspirations populaires et la représentation nationale.

Indéniablement, une riposte sociale sera nécessaire. En attendant, partout où des candidats de la gauche de transformation sociale sont en lice, il est encore temps d’élire des députés de résistance pour faire contre-poids avant que l’armée des clones ne se transforme en assemblée des clowns. Ou plutôt des amuseurs du Roi.

Léo Purguette
Article tiré de la Marseillaise . le 16 juin 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s