Législatives – La France insoumise savoure son entrée à l’Assemblée

Après son échec à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon sauve la mise aux élections législatives. Le parlementaire européen est élu député de Marseille avec près de 60% des voix, face à la candidate LREM Corinne Versini. Sur le plan national, sa formation France insoumise fait son entrée à l’Assemblée nationale avec 17 élus. Elle pourra former un groupe.

France insoumise pourra former un groupe parlementaire sans avoir besoin de députés communistes. Et le fondateur du parti en sera. L’ambiance était donc à la fête aux Docks des Suds à Marseille, dimanche soir, comme le rapporte notre envoyé spécial Anthony Lattier.

Jean-Luc Mélenchon avait le sourire aux lèvres, après son parachutage réussi dans la deuxième ville de France. Il sera député pour la première fois de sa vie. « Me voilà Marseillais ! », l’a-t-on entendu dire. « Marseille la belle, la rebelle m’a dit oui. »

Plusieurs candidats ont réussi à renverser la vapeur, à l’image du journaliste et documentariste engagé François Ruffin, auteur du documentaire remarqué Merci patron !, vainqueur dans la Somme. Jean-Luc Mélenchon siègera aussi aux côtés de plusieurs dirigeants de son mouvement, comme Alexis Corbière, Bastien Lachaud ou encore Eric Coquerel.

Créer un groupe parlementaire à l’Assemblée nationale

Avec 17 candidats élus, auxquels il faut ajouter trois communistes et deux divers gauche soutenus par France insoumise, le mouvement de Jean-Luc Mélenchon remplit donc l’objectif qu’il s’était fixé. Le Parti communiste français va-t-il rejoindre le futur groupe parlementaire de FI ?

Pour l’heure, le PCF appelle à la constitution d’un « groupe parlementaire d’opposition au gouvernement ». De son côté, Jean-Luc Mélenchon juge nécessaire d’avoir « quelques explications et de vider l’abcès » avec les communistes après leur division aux législatives.

Parmi les dix candidats communistes été élus dimanche – c’est-à-dire plus que dans la précédente Assemblée nationale -, on retrouve notamment l’ancienne secrétaire générale du parti Marie-Georges Buffet, mais aussi André Chassaigne.

Le nouvel élu de Marseille prédit une explosion du Parti socialiste lors du vote de confiance au gouvernement d’Edouard Philippe. Et cet ancien membre du PS appelle tous ceux qui le veulent à le rejoindre, y compris les députés En marche.

« Vous verrez, nous allons retourner des macronistes, prédit M. Mélenchon. Je prends les paris avec vous ! Parce certains sont là mais ils ne savent pas pourquoi. Ça ne va pas marcher comme ça, ils ne vont pas accepter de marcher au pas. »

Au vu de l’abstention record, le leader de la France insoumise conteste la légitimité du chef de l’Etat à mener ses réformes. Il appelle à l’organisation d’un référendum et se pose en meneur des luttes sociales à venir. « Ça va être génial, s’enthousiasme une militante, il va enfin pouvoir exprimer nos voix à l’assemblée. »

Photo de garde : AFP – Anne-Christine Poujoulat
Article tiré de RFI  le 19 juin 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s