Flashs de radars en hausse – « C’est surtout la rentabilité qu’on a amélioré », déplore une association d’automobilistes

Pierre Chasseray, de l’association 40 millions d’automobilistes, estime que les radars français, qui ont flashé 26 millions de fois en 2016, servent plus les caisses de l’Etat que la sécurité routière.

Pierre Chasseray, délégué général de l’association 40 millions d’automobilistes a déploré mardi 1er août l’augmentation du nombre de flashs de radars sur les routes françaises : 26 millions en 2016. Selon lui, à force de se concentrer sur la vitesse excessive, « on passe à côté de 80% des autres causes de mortalité » sur la route et « des chiffres qui sont à la hausse ».

franceinfo : La hausse du nombre de flashs est-elle due au comportement des automobilistes Français ?

Pierre Chasseray : Non. L’Etat a voulu relever « l’efficacité » des radars et je mets le mot « efficacité » entre guillemets car c’est surtout la rentabilité qu’on a amélioré. On a tout simplement augmenté le nombre de radars. À la limite on pourrait dire : « On a plumé les Français dans leur compte en banque mais il n’y a plus de morts sur les routes ». Ce n’est pas le cas. On n’a jamais autant flashé. On a flashé plus de 26 millions de fois sur la route en un an, c’est délirant. Mais au final, on se retrouve avec des chiffres de la mortalité routière et des accidents qui sont à la hausse parce qu’on est systématiquement, en France, en train de pointer le facteur de la vitesse excessive. On ne prend pas en ligne de compte les 80% autres causes de mortalité routière sur lesquelles on passe complètement à côté puisqu’on ne fait rien.

Y-a-t-il a trop de radars en France ?

Il y a en a trop et surtout on rivalise d’ingéniosité pour inventer des moyens pour prendre les Français sur un petit km/h de trop. Ce qui me gêne, c’est que dans tous les pays européens, à côté de nous, les petits excès de vitesse ne sont pas sanctionnés du tout. Je ne parle pas de l’excès de vitesse de 30 ou 40 km/h, je parle du petit km/h de trop.

Quelle est la marge de tolérance sur les routes françaises ?

En France, il n’y a pas de marge de tolérance sur les radars. Il y a une marge technique de pondération imposée par les fabricants du matériel qui est là pour couvrir les éventuelles erreurs de paramétrages et donc de prise de mesure de la vitesse mais il n’y a aucune tolérance. En Angleterre, qui est un pays sur le podium de la sécurité routière (nous sommes 14e), on a fait le choix de ne pas punir les petits excès de vitesse, considérant qu’ils ne sont pas accidentogènes. Dans la balance commerciale, je dirais que cela fait une différence profonde. L’Angleterre récolte 100 millions des radars automatiques, la France un milliard.

Photo MAXPPP
Article tiré de Franceinfo  le 1er août 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s