Iran – Amnesty dénonce la répression contre les défenseurs des droits de l’homme

Dans un nouveau rapport rendu public le 2 août 2017, Amnesty International accable l’Iran. Pour l’organisation non gouvernementale, les organes de justice et de sécurité iraniens ont lancé une répression virulente contre les défenseurs des droits humains, sans précédent depuis l’accession de Hassan Rohani à la présidence en 2013.

« On vient juste de publier un rapport qui met en lumière 45 cas de défenseurs des droits humains qui ont été persécutés par les autorités iraniennes, explique Magdalena Mughrabi, la directrice adjointe du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d’Amnesty International. On a vu une intensification de la répression depuis l’accession de Hassan Rohani à la présidence en 2013 où, à cette époque, tout le monde s’attendait en fait à une réforme et à une amélioration de la situation des droits humains. »

D’après notre documentation, les autorités judiciaires ainsi que les agents de sécurité continuent à mettre sous surveillance les défenseurs des droits humains. Ils sont souvent poursuivis en justice et puis condamnés à de longues sentences. On voit ici que la situation empire.
Magdalena Mughrabi, Amnesty Internationa l05/08/2017 – par Toufik Benaichouche
Article tiré de RFI  le 5 août 2017
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s