Trois cents personnes jetées à la mer en 24 heures près du Yémen, des dizaines de morts

Ces jeunes hommes et adolescents, en provenance de pays de la Corne de l’Afrique, tentent de rejoindre les états du Golfe via le Yémen, pays en guerre.

Quelque 300 personnes, des migrants originaires de la Corne de l’Afrique, ont été intentionnellement jetées à la mer en 24 heures par des passeurs au large du Yémen. Des dizaines sont mortes ou portées disparues.

Jeudi, au moins six migrants sont morts et treize sont portés disparus au large de la province de Chabwa dans le sud du Yémen, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Yémen. Au total, 180 personnes en provenance d’Ethiopie ont ainsi été jetées à la mer jeudi par des passeurs. Les migrants étaient en majorité des adolescents et de jeunes adultes.

La veille, 120 migrants en provenance d’Ethiopie et de Somalie ont été jetés à la mer délibérément à l’approche également de la côte de Chabwa, selon l’OIM, en estimant à environ 50 le nombre de victimes dont 29 corps ont été découverts dans des tombes creusées à la hâte sur la plage.

L’organisation a dit travailler étroitement avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour donner une sépulture aux morts et soigner les survivants.

Des migrants en route vers les pays du Golfe

Les migrants en provenance de la Corne de l’Afrique continuent d’affluer au Yémen, qui est pourtant un pays pauvre déchiré par la guerre, avec l’espoir d’atteindre les pays du Golfe plus riches, selon l’OIM.

«Les survivants ont dit à nos collègues sur la plage que les passeurs leur avaient demandé de se jeter à la mer après avoir vu ce qui semblait être des représentants des autorités», a indiqué Laurent de Boeck, chef de mission de l’OIM, en parlant de l’incident de jeudi. «Ils nous ont également raconté que les passeurs avaient repris la route de la Somalie pour continuer le même trafic et emmener plus de migrants au Yémen», a-t-il ajouté.

L’OIM estime à 55 000 le nombre de migrants -dont un tiers de femmes- arrivés au Yémen en provenance de la Corne de l’Afrique depuis le début de l’année. Plus de 30 000 de ces nouveaux migrants ont moins de 18 ans.

Photo AFP/Andreas Solaro
Article tiré de Libération  le 10 août 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :