Cinéma – A Locarno, un palmarès beau et fort

Pour clôturer la 70e édition du festival, riche de nombreux films importants, le jury présidé par Olivier Assayas a fait les bons choix en saluant de vrais gestes de cinéma.

C’est au réalisateur chinois Wang Bing qu’est décerné le Léopard d’or 2017 pour son film sur les derniers jours d’une femme atteinte par la maladie d’Alzheimer, Mrs. Fang. Cette victoire est celle d’un cinéaste qui, comme nous l’avions souligné, affronte la mort d’une manière inédite, impressionnante, admirable. C’est aussi la victoire du documentaire, un genre que le festival de Locarno défend en lui ouvrant sa compétition. Nul doute que, dans le jury, le suisse Jean-Stéphane Bron, auteur de documentaires remarqués (Cleveland contre Wall StreetL’Opéra), aura été un appui décisif pour Wang Bing. Mais Mrs. Fang est un film capable de toucher tous les publics et c’est aussi le message qu’envoie le Léopard d’or qui lui est décerné. Un soutien fort pour ce cinéaste qui mérite une reconnaissance plus grande encore que celle dont il a bénéficié jusqu’ici, essentiellement du côté de la critique et des cinéphiles. En France, Mrs. Fang sera diffusé sur Arte, chaîne coproductrice. Une sortie en salles n’est pas annoncée pour l’instant.

Les autres prix du palmarès sont aussi des primes au courage, à l’audace. As Boas Maneiras / Les Bonnes manières, l’étonnante histoire de l’enfant loup-garou, mise en scène par les Brésiliens Marco Dutra et Juliana Rojas, obtient le prix spécial du jury. Nous avons dit notre enthousiasme pour ce film qui mêle les effets spéciaux à la sensibilité et à la rigueur du cinéma d’auteur. Egalement mis en avant ici, l’aventureux et talentueux F.J. Ossang remporte le prix de la mise en scène pour 9 Doigts, somptueux voyage en noir et blanc entre rêve et cauchemar, sur des océans aussi poétiques que ceux du Bateau ivre. Un autre film français est placé sous les projecteurs par ce palmarès, cette fois à travers son actrice : c’est Isabelle Huppert qui remporte le prix d’interprétation féminine pour Madame Hyde de Serge Bozon. Là encore, le jury envoie un message clair et précis : ne pas hésiter pas à distinguer une comédienne qui l’a énormément été, c’est dire qu’elle est encore capable, même si cela semble impossible, de surprendre. Et c’est vrai, nous l’avions signalé, qu’Isabelle Huppert se renouvelle dans le rôle d’une prof de lycée technique, dominée d’abord par ses élèves puis par le pouvoir de l’électricité, qui lui est passé dans les veines. Madame Hyde est une folie de cinéma, un pari comme l’interprète de Elle en a toujours cherché, pour se surpasser. Rendez-vous dans les salles en mars prochain.

(Madame Hyde)

Le Palmarès de Locarno

Léopard d’or
Mrs. Fang de Wang Bing

Prix spécial du jury
As Boas Maneiras de Marco Dutra et Juliana Rojas

Prix de la mise en scène
F.J. Ossang pour 9 Doigts

Prix d’interprétation féminine
Isabelle Huppert pour Madame Hyde de Serge Bozon

Prix d’interprétation masculine
Elliot Crosset Hove pou Vinterbrödre de Hlynur Palmason

Frédéric Strauss
Article tiré de Télérama . le 12 août 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s