Autour des migrants, une chaîne de solidarité

Cédric Herrou et Roya citoyenne de nouveau devant la préfecture de Nice pour des demandes d’asile. L’UJFP, la Cimade, la LDH et la France Insoumise assurent le relais pour l’accueil de 4 mineurs soudanais à Marseille.

« Je fais le tour des camarades, explique ce 16 août au matin, Jean Sicard militant de la France Insoumise, J’ai eu un appel de Pierre, on a un souci d’accueil pour des jeunes migrants qui arriveraient ce soir à Marseille. Malheureusement, les places d’hébergement sont combles. Il nous faut donc remuer toutes les bonnes volontés ». La chaîne de solidarité autour de migrants venus de la Vallée de la Roya fonctionne à plein, même en cette période de pénurie administrative. Pierre Stambul et les militants de l’Union Juive Française pour la Paix, se sont associés à la LDH, la Cimade, Cédric Herrou et Roya citoyenne pour venir en aide à un nouveau groupe de 14 adultes et 4 mineurs, passés par Reil-La-Roya pour tenter de rejoindre Nice afin de faire enregistrer leur demande d’asile.

Ils étaient ainsi une trentaine de personnes, solidaires et migrants, bloqués devant la gendarmerie de Breil sur Roya. « C’est dingue l’Europe! Tout passe les frontières, sauf les êtres humains! s’emporte Pierre. Ceux qui sont passé par Vintimille ont eu droit à la PAF, ceux qui passe du côté de Menton ont droit à un Check Point, tout est redevenu comme avant entre la France et l’Italie côté frontières

Faute d’argent pour s’offrir le billet de train, ces jeunes soudanais, pour la plupart de la région du Darfour, déjà très éprouvés par leur fuite du pays, s’apprêtaient à effectuer le trajet pour La capitale azuréenne à pieds. Il en sera autrement. C’est un convoi de trois voitures qui s’est ainsi organisé. Mais plus question de faire en douce, cette fois, puisque de toute façon c’est devant les tribunaux que l’État traîne les « aidants », ceux qui retroussent les manches pour faire ce que le pays des Droits de l’Homme n’est plus lui-même en capacité d’assurer. La Solidarité est désormais un délit, la justice l’a rappelé à Cédric Herrou en le condamnant le 8 août dernier. « On a décidé de mettre nos noms, nous anciens résistants ou survivants de camps, sur des banderoles placardées sur les véhicules, en rappelant que par le passé sans délit de solidarité, beaucoup plus encore ne seraient pas revenus de l’enfer », explique Pierre.

A Marseille, l’Addap 13 très sollicitée

Arrivée du convoi à Nice en fin de matinée, armés de deux avocats, Cédric et la Roya citoyenne entrent en pourparlers avec les responsables de l’administration. « La gendarmerie ne veut pas enregistrer les mineurs », précise Pierre. Finalement après échange avec la préfecture, 14 adultes sont enregistrés et seront pris en charge au PADA de Nice. Mais les quatre mineurs sont en rade. « On les amène sur Marseille, l’Addap 13 devrait pouvoir nous aider ». Mais là encore, l’affaire ne va pas de soi, les places se libèrent au compte-gouttes et il manquerait déjà une bonne centaine de places pour accueillir ceux qui errent actuellement dans les rues de la cité phocéenne. Jusqu’à Resf qui lance des appels car des familles arrivent en fin de dispositif de nuits d’hôtel. Mais dès 15 heures, le responsable local de l’association répond positivement à cet appel à l’aide. Les quatre mineurs seront donc accueillis à leur arrivée vers 17 heures, au centre du boulevard National.

« C’est pourtant une obligation de l’État de laisser une personne faire sa demande d’asile, de l’enregistrer. Mais les États se renvoient la balle. Les mineurs, ils les renvoient en Italie. On reproche à Cédric d’aider ces gens à faire leurs papiers. Mais si on va en Cassation, c’est la France qui sera condamnée. Car même durant le temps de la procédure, elle doit les héberger », estime Jean Sicard, avant de rejoindre le boulevard national pour accueillir ces jeunes, forcément désemparés.

Myriam Guillaume
Article tiré de la Marseillaise  le 17 août 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s