Marseille – La mobilisation pour les vestiges antiques de la Corderie ne faiblit pas

Les opposants au projet immobilier de Vinci sur la carrière antique de la Corderie à Marseille vont déposer un recours en justice pour tenter de sauvegarder l’intégralité de ce site dont le ministère de la Culture n’a classé qu’une partie. La mobilisation pour protéger ce trésor du patrimoine marseillais se poursuit.

Mercredi soir, quelque 200 personnes se sont de nouveau réuni place Joseph Etienne, à quelques pas des vestiges antiques pour protester contre le refus de la ministre de la Culture de classer la totalité du site.

« Nous allons déposer ce soir (mercredi) ou demain matin (jeudi) un recours devant le tribunal administratif », a déclaré mercredi à l’AFP Charles Gimenez-Bros, avocat du comité d’intérêt de Saint-Victor.Corderie/Tellene, quartier où se trouve la carrière, un des principaux groupes s’opposant au projet immobilier.

« C’est un recours double, il s’agit d’une part de contester la décision de libération du terrain prise cet été par la préfecture, et d’autre part nous allons déposer un référé de suspension » des travaux, a précisé l’avocat.

Même si le dépôt de ce recours n’empêche pas le promoteur Vinci de reprendre les travaux sur le site, l’espoir repose sur le fait que « par prudence, en pleine procédure judiciaire, Vinci ne détruise pas un site, car ce serait irréversible », selon leur avocat. « Une autre possibilité ultérieure serait de déposer un recours contre le permis de construire », a ajouté Me Gimenez-Bros.

La ministre de la Culture Françoise Nyssen avait décidé cet été de protéger une partie du site : 630 m2 – sur 6500 m2 – qui seront classés Monument historique, et d’établir une servitude pour permettre au public d’y accéder en permanence.

Alors que plusieurs élus et riverains lui demandaient de protéger l’ensemble du site, la ministre a annoncé lundi que le périmètre classé de la carrière ne serait pas modifié par la loi.

Depuis la découverte du site lors de fouilles, de nombreux riverains de la carrière antique, située à deux pas du Vieux-Port, se sont engagés pour sa sauvegarde, alors que le site est promis à la construction d’une résidence de huit étages pour 109 logements « haut de gamme » par Vinci.

Une votation citoyenne va être organisée, mercredi 13 septembre dans le centre ville par les Ecologistes, et des opérations sont dores et déjà prévues à l’occasion des journées du patrimoine, les 15 et 16 septembre prochains.

Photo DC
Article tiré de la Marseillaise . le 7 septembre 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s