Avant qu’il ne soit trop tard

EDITO  – Pas question de faire des amalgames douteux, ni des raccourcis trop hâtifs face aux événements qui se bousculent sur la planète. Corée(s), Trump, Macron, Otan, Syrie, Irma… la population mondiale est noyée par les annonces choc et les nouvelles. Est-elle pour autant bien informée des logiques et des enjeux réels qui dictent la marche du monde ? Rien n’est moins sûr.

Savoir créer des majorités pour renverser les logiques en place

La catastrophe naturelle en cours aux Caraïbes peut être considérée -à juste titre- comme une injustice frappant toute une série de territoires. Mais est-on permis d’aller plus loin dans la réflexion, pour anticiper et, pourquoi pas, diminuer les risques et donner un sens aux événements ? Coup du sort ou suite logique de voir, par exemple le sud des Etats-Unis touché à quelques jours d’intervalle par Harvey puis Irma ? Un pays dont le président a craché à la face de la communauté internationale sur la question de la lutte contre le réchauffement climatique.

Idem pour les tensions en cours en Asie de l’est. Les résume-t-on par un bras de fer entre deux nations belliqueuses ou la lie-t-on à un contexte généralisé qui voit les voix de la paix de moins en moins entendues, les pays du Nord toujours plus prépotents et l’ONU déconsidérée ?

Pis, la situation n’empêche pas les «grands de ce monde» de poursuivre dans cette voie qui mène droit au mur. Par toujours plus de commerce inéquitable, de chute des barrières douanières qui fragiliseront les plus faibles. Toujours les mêmes, comme toujours. A coups de traités signés entre copains-coquins.

Si renverser ces logiques ne se fera pas en un jour, il n’est jamais trop tôt pour enclencher des dynamiques de contestation et de mise en place de politiques alternatives et durables.

Dans son quotidien tout d’abord, et pourquoi pas à plus grande échelle. Si des majorités sociales, citoyennes et politiques se constituent ça et là sur des contenus. Puis, surtout, convergent. Avant qu’il ne soit trop tard.

Sébastien Madau
Article tiré de la Marseillaise  le 9 septembre 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s