Glyphosate – Des traces de l’herbicide trouvées dans des produits de consommation courante

L’association Générations futures a fait analyser 30 produits de consommation courante et a trouvé des traces de l’herbicide dans seize d’entre eux.

Le glyphosate, la molécule de base du Roundup, est toujours en sursis dans l’attente d’une nouvelle homologation européenne de 10 ans. En attendant, l’ONG anti-pesticides Générations futures a fait analyser 30 produits de consommation courante. Elle publie ses résultats jeudi 14 septembre : plus de la moitié des produits contiennent des traces de l’herbicide.

C’est en partant du constat que le glyphosate était très rarement recherché dans nos aliments par les services de la répression des fraudes -car les analyses coûtent cher- que l’association a eu l’idée de vérifier par elle-même. Elle milite pour plus de contrôles car la substance a été classée comme cancérigène probable il y a deux ans par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

16 produits sur 30 contiennent l’herbicide

Des membres de Générations futures sont allés faire leurs courses dans deux supermarchés, à Paris et en Picardie. Ils ont acheté des paquets de lentilles, de pois cassés, des pâtes, des biscottes ou encore des céréales pour le petit-déjeuner.

Sur 30 échantillons analysés, 16 contenaient du glyphosate. Il y en a principalement dans les céréales (Muesli Alpen Swiss, Weetabix Original, Muesli Jordan Country crisp, Country store Kellogs, Granola flocons d’avoines grillés aux pommes Jordans, All Bran Fruit’n Fibre Kellogs) mais aussi dans les lentilles (Lentilles vertes Vivien Paille et Lentilles blondes Leader Price) et les pois chiches (Pois chiches St Eloi et Pois chiches Leader Price).

Certains taux sont assez élevés : jusqu’à 2 microgrammes/kg d’aliment. S’il n’y a pas de quoi déclencher une intoxication aigüe, l’association estime que cela contamine petit à petit le tube digestif, et donc notre organisme.

Du glyphosate retrouvé dans l’urine

Dans une précédente étude, publiée en avril dernier, Générations futures avait montré que 100% des personnes testées avaient du glyphosate dans leurs urines. Pour l’association, il ne fait aucun doute que cette présence s’explique par des résidus de glyphosate dans notre alimentation.

Photo MAXPPP
Anne-Laure Barral
Article tiré de Franceinfo . le 14 septembre 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s