Le premier budget de l’ère Macron sous le sceau de l’injustice

 

Orientations budgétaires pour le quinquennat à venir et premier volet du budget 2018 ont été soumis au vote des députés mardi 24 octobre. Évidemment adoptés à l’écrasante majorité LREM, ils ont fait l’objet de critiques cinglantes.

Pas une seule abstention mardi à l’Assemblée nationale, au moment du vote du texte sur la trajectoire budgétaire du quinquennat à venir et de la première partie du budget 2018. Le premier texte a été adopté à 362 voix pour et 174 contre; le second 365 pour et 172 contre.

Si les groupes communiste, insoumis et nouvelle gauche ont voté facilement contre, ceux des Républicains et des Constructifs semblaient pourtant mal à l’aise. La LR Véronique Louwagie a d’ailleurs salué « les efforts louables » avant de marteler que le budget était « injuste » et que son groupe voterait donc contre. Idem pour le Constructif Philippe Vigier qui se félicite de voir son groupe voter à 2/3 contre. Mais l’objet de son courroux semble surtout résider dans le fait « qu’aucune de nos propositions n’a été retenue ». La députée LREM Amélie de Montchalin a beau affirmer que « ce texte est plus qu’un budget » car il témoigne d’une nouvelle méthode associant « majorité et opposition », la réalité est que parmi le millier d’amendements déposés, seuls ceux portés par les députés En marche ont été retenus.

Des députés LREM auxquels l’insoumis Eric Coquerel s’adresse, supposant qu’ils étaient animés par « le sentiment d’un vote historique au nom de l’intérêt général » mais les invitant à réfléchir aux réactions de leurs administrés quand ils seront de retour sur le terrain. Que penseraient-ils de l’argument de « bon sens » justifiant les 9 milliards de ristourne fiscale accordée aux plus riches qui iraient alors vers l’investissement productif ? « Pourtant pas une fois l’histoire nous montre que le capitalisme ne s’est régulé seul, sans contrainte » insiste le député LFI. Et de déplorer un budget qui « appauvrit l’Etat et désintègre la dimension redistributive qui pourtant est la base du consentement républicain ».

« Un budget qui privilégie le capital plutôt que le travail »

Toutes les suppressions fiscales en faveur des plus riches et du capital alimentent aussi les critiques du communiste Jean-Paul Dufrègne qui reprend avec un certain plaisir la formule qui a plus d’une fois agacée le gouvernement : « c’est un budget pour les riches, qui privilégie le capital plutôt que le travail ». Et de souligner que « tous ces cadeaux ne seront pas financés par leurs effets pourtant escomptés, la reprise économique, mais par des économies ». Et de citer les emplois aidés, les allocations logements ou les économies imposées aux collectivités à la suite de quoi il s’interroge : « il s’agit d’une vraie reprise en main des collectivités locales mais pour préparer quoi ? »

Dénonçant la flat taxe qui supprime « la progressivité de l’impôt », la suppression de l’ISF, « privant l’Etat d’une somme colossale, 3 milliards d’euros, pour ne profiter qu’à 300 000 foyers », la « dislocation de la taxe sur les transactions financières qui est pourtant destinée à aider les pays pauvres », le député de l’Allier conclut en rendant hommage à « ceux qui s’opposent, à ceux qui réparent » citant pêle-mêle la CGT des Douanes ou les ONG Oxfam ou CCFD.

Même ton enfin chez Olivier Faure qui représente les socialistes dans le groupe Nouvelle gauche. L’absence d’obligation en contre-partie des allégements fiscaux le conduit à conclure que « vous faites un pari qui sera payé par les classes moyennes et populaires. Une faute déjà faite par le passé et donc vous ne tirez aucune leçon », faisant référence au bouclier fiscal mis en place par Nicolas Sarkozy.

Le député doit cependant composer avec les nombreuses piques et procès en incompétence fiscale lancé suite à l’annonce de l’obligation de rembourser 10 milliards aux entreprises, la taxe sur les dividendes instaurée en 2012 sous François Hollande ayant été invalidée par le Conseil constitutionnel.

Angélique Schaller
Article tiré de la Marseillaise  le 25 octobre 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s