Catalogne – Mobilisation massive à Barcelone pour l’unité de l’Espagne

Elle était attendue, la réponse de tous ceux qui refusent l’indépendance de la Catalogne. Deux jours après que plusieurs dizaines de milliers de personnes ont afflué dans les rues de Barcelone pour fêter l’indépendance proclamée un peu plus tôt par le Parlement catalan, c’est dans ces mêmes lieux que les partisans de l’unité de l’Espagne s’étaient donné rendez-vous ce dimanche 29 octobre. Plusieurs centaines de milliers de personnes se sont mobilisées, selon les chiffres de la police, plus d’un million, affirme la préfecture et les organisateurs. Ce qui est sûr, c’est que la mobilisation a été massive.

La grande avenue du Passeig de Gracia où s’est déroulée la manifestation était noire de monde dimanche après-midi. Drapeaux catalans, espagnols et européens, sur leurs pancartes, leurs tee-shirts, ou dans leurs mains, les manifestants ont crié tout au long du rassemblement : « Puigdemont démission » ou encore « Puigdemont en prison », mais également « Vive l’Espagne », « Vive la Catalogne » et « Vive la police nationale ».

La mobilisation s’est déroulée sans incident, dans une ambiance pacifique et bon-enfant, sous haute sécurité. Les anti-indépendantistes venus de toute la Catalogne avaient fait le déplacement en famille ou entre amis. A l’instar de José Gonzalez, 55 ans, venu accompagné de huit personnes. Il portait un chapeau avec un taureau, tee-shirt espagnol et drapeau espagnol accroché à son cou. « Je voulais être présent ici pour être avec tous les Espagnols et défendre l’honneur espagnol. Je pense que ça a été un jour très important pour toute l’Espagne et surtout pour la Catalogne. Car c’est bien cela que nous voulions revendiquer, nous sommes tous Espagnols, rien de plus. C’est important d’être ici aujourd’hui  », dit-il.

Quant à la position de Puigdemont, le manifestant estime que « qu’il est en mauvaise posture parce qu’elle n’aurait pas dû aller jusqu’à cet extrême ». Et il ajoute : « Je ne pense pas que ce soit la manière de mener un pays quel qu’il soit. Je suis en faveur de l’Espagne. L’indépendance n’est jamais bonne nulle part. Car la seule chose que cela peut engendrer, ce sont des problèmes, à tous les niveaux. »

Les partisans de l’unité espagnole se sont rassemblés dans le cortège derrière les représentants des trois partis pour le maintien de la région au sein de l’Espagne, c’est-à-dire le parti socialiste catalan, le parti de centre droit Ciudadanos, et le Parti populaire, la formation de Mariano Rajoy.

De nombreuses personnes se sont succédé à la tribune. Teresa Freixas, spécialiste en droit constitutionnel catalan, a tenu à réaffirmer les valeurs et l’indivisibilité de l’Espagne.

Nous sommes ici pour défendre la liberté, pour défendre la justice, la démocratie, l’état de droit. […] Nous sommes la Catalogne métisse, la Catalogne plurielle, la Catalogne de tous. Nous sommes tous la Catalogne, tous des citoyens, et ça se voit. Vive la Catalogne, vive l’Espagne, vive l’Europe, vive le roi.
Teresa Freixas, spécialiste de droit constitutionnel

L’association Société civile catalane, la coalition qui a convoqué la manifestation, a pris la parole pour appeler les Catalans à se rendre massivement aux urnes le 21 décembre prochain lors des élections convoquées par Madrid.

Le rassemblement s’est terminé avec l’hymne européen, l’hymne espagnol et le chant du drapeau, un ancien hymne catalan utilisé désormais par le mouvement pro-unité.

Photo Reuters/Yves Herman
Léticia Farine, correspondante à Barcelone
Article tiré de RFI  le 29 octobre 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s