Parité mondiale – L’écart homme/femme se creuse après 10 ans de progrès

C’est une mauvaise nouvelle pour l’égalité homme/femme dans le monde. L’écart entre genres se creuse pour la première fois depuis dix ans. C’est ce que révèle le rapport du Forum économique mondial (WEF), publié jeudi 2 novembre. Le rapport évalue la tendance dans quatre domaines : l’éducation, la santé, les opportunités économiques et l’émancipation politique. Pourtant, il y a eu de grandes avancées ces dix dernières années.

Aujourd’hui, le fossé entre les hommes et les femmes est comblé à 68% à l’échelle planétaire. Mais les inégalités persistent dans le monde du travail et dans la vie politique.

Et certains pays sont plus égalitaires que d’autres. L’Islande occupe la première marche du podium de l’indice mondial depuis neuf ans. Avec un fossé comblé à 88%, suivi de la Norvège et de la Finlande. Dans le top 5, le Rwanda devance la Suède. Viennent ensuite le Nicaragua et la Slovénie.

Parmi les pays du G20, la France, 11e dans le monde sur un total de 114, est au premier rang de la parité homme femme, sur le plan de l’émancipation politique. Elle devance l’Allemagne, le Royaume-Uni et le Canada. Une nette progression. Il y a 10 ans la France était en 70e position. En revanche, pour l’égalité des chances au travail et des salaires, les Français sont à la traine.

La région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord reste la moins bien classée de l’indice, particulièrement au Qatar et au Yémen.

Au rythme de progression actuel, il faudra plus de 210 années pour combler les inégalités entre les hommes et les femmes, selon le rapport.

■ En Afrique subsaharienne, les écarts sont importants d’un pays à l’autre

Dans le top 5 des pays du monde les plus égalitaires, le Rwanda est donc au quatrième rang après la Finlande et devant la Suède. C’est le bon élève de l’Afrique. Il a comblé 80% du fossé entre genres. La Namibie est en 13e position et parmi les pays du G20, l’Afrique du Sud est, elle en 19e position.

Un écart énorme sépare ces trois pays africains, le Rwanda, la Namibie et l’Afrique du Sud, des autres. En queue de classement, le Mali est classé 139e de l’indice. Le Tchad 141e. Au total, sur les 30 pays de la région couverts par l’indice du Forum économique mondial, 13 ont progressé en matière de parité et 11 ont régressé.

En Afrique, comme ailleurs sur la planète, c’est dans le monde de la politique que les hommes continuent à largement dominer. Selon le rapport, de telles disparités privent les pays de « gisements de bénéfices », liés à une plus grande diversité homme-femme en matière d’innovation, de créativité et de rendements.

Photo de garde : Getty Images
Article tiré de RFI le 2 novembre 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s