ORE, droits et devoirs, sanctions… l’histoire bégaye

Alors que les négociations sur la réforme de l’assurance chômage doivent débuter le 11 janvier, des fuites font état de la piste de nouvelles sanctions. Des pistes reprenant celles avancées en son temps par Nicolas Sarkozy. Sans effet.

L’histoire bégayerait-elle ? Ayant eu accès à une note confidentielle du ministère du Travail, le Canard enchaîné a révélé que le gouvernement envisageait de durcir les sanctions des chômeurs en cas de refus à deux reprises d’une offre raisonnable d’emploi en passant la réduction de l’allocation de 20% - comme actuellement prévue - à 50%. Idem en cas de refus de formation ou de recherche considérée comme insuffisante. Le palmipède fait également état d’un possible rapport mensuel demandé au chômeur pour attester de ses démarches. Enfin, Le Monde a complété l’information en mentionnant des sanctions en cas de non-présentation aux convocations du conseiller Pôle emploi.

« Nous avons dit qu’être au chômage donnait des droits et des devoirs » a justifié le député de la République en Marche Sylvain Maillard interrogé sur RTL, « les droits c’est d’avoir une formation beaucoup plus efficace (…) le devoir de chercher en permanence un emploi ». Et d’assurer que l’objectif final était de voir Pôle Emploi « beaucoup plus à l’écoute » du « projet personnel » des demandeurs d’emploi.

Offre raisonnable d’emploi, droits et devoirs, projet personnel… autant de formules qui semblent tout droit sorties de la loi du 1er août 2008 de Nicolas Sarkozy sur les « droits et les devoirs » des demandeurs d’emploi, donnant naissance à l’ORE - offre raisonnable d’emploi - et au PPAE - projet personnalisé d’accès à l’emploi. Mais qui n’a jamais été appliquée… faute d’emplois suffisants. Mais l’ambition doit également être lue à l’aune de la casse de l’ex-ANPE fusionnée aux Assedic pour devenir l’usine à gaz Pôle emploi, sans oublier la pierre posée précédemment par Jean-Louis Borloo en 2005 mettant fin au monopole de placement des demandeurs d’emploi.

Résultat, le service public de l’emploi n’est aujourd’hui que l’ombre de ce qu’il a été, voyant lui échapper nombre de propositions d’emploi, désormais moins consulté que le Bon coin qui aligne quelque 20 000 nouvelles propositions chaque jour et déprécié dès qu’il s’agit de postes qualifiés. Sans parler des annonces frauduleuses qu’il laisse passer et qui sont régulièrement dénoncées.

Un service public démembré

Idem côté accompagnement que l’on présente comme « personnalisé ». Que peuvent des agents submergés par le nombre de dossiers à traiter et souvent eux-mêmes dans la précarité comme l’ont démontré quelques jugements condamnant des recours abusifs à des contrats précaires.

Le Pôle emploi malmené a aussi dû affronter l’arrivée des nouvelles technologies, la multiplication des applis et autres sites pourvoyeurs d’annonces. En parallèle, ont également émergé des structures associatives d’accompagnement bénévole des chômeurs, palliant les carences d’un service public exsangue. Ainsi, le dispositif « territoire zéro chômeur longue durée » notamment porté par ATD Quart Monde ou les actions menées par l’association Solidarité nouvelle contre le chômage.

Cette dernière a d’ailleurs organisé un colloque en septembre dernier à l’Assemblée nationale où elle tente de casser les idées reçues sur les chômeurs… Des études poussées montrent que les personnes en emploi ou à la recherche d’un emploi sont les composantes d’un seul et unique monde, celui des actifs. Et ces actifs ont une vision moins caricaturale du chômeur que celle portée par les technocrates et certains politiques car ils savent tous que c’est une éventualité qui peut concerner tout le monde. Soulignant que c’est une « épreuve », ils insistent sur la « solidarité » nécessaire pour la surmonter. Comme la confiance. Une confiance qui peut difficilement se construire sur le contrôle.

Angélique Schaller
Article tiré de la Marseillaise  le 28 décembre 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s