Pas de « pause » pour des réformes à marche forcée

A l’issue du premier Conseil des ministres de l’année, le quatrième séminaire gouvernemental du quinquennat s’est tenu mercredi. Outre la présentation de la feuille de route pour les mois à venir, le Premier ministre a exhorté ses troupes à resserrer les rangs.

Emmanuel Macron avait donné le ton dimanche soir à l’occasion de ses premiers vœux aux Français, sept mois après son élection. Son Premier ministre issu de la droite l’a confirmé mercredi : ni pause ni inflexion de la politique menée depuis juin dernier ne sont au programme de ce début 2018. « Nous avons encore beaucoup de pain sur la planche », a-t-il ainsi commenté. Le premier Conseil des ministres de l’année s’est en effet tenu hier matin, suivi d’un séminaire gouvernemental, le quatrième depuis l’élection d’Emmanuel Macron.

L’occasion pour Edouard Philippe de souligner que « les priorités » de l’exécutif n’ont pas varié d’un pouce et qu’elles demeurent « exactement les mêmes que celles qui ont animé le gouvernement depuis sa nomination, à savoir la transformation du pays, le respect des engagements pris par le président de la République pendant la campagne ». Le Premier ministre a beau soigner son propos et évoquer un « projet social » censé « renforcer la cohésion de notre pays », les salariés ont encore en tête – et pour cause – le sort réservé au Code du travail à travers les ordonnances. Et ont tout lieu, au regard des intentions affichées, de nourrir quelques inquiétudes quant à ce qu’il reste de garanties collectives.

« Éviter les couacs »

D’autant que le gouvernement a annoncé s’attaquer dans les prochaines semaines au dossier de la formation professionnelle et de l’assurance chômage. Sur ces questions les « rendez-vous conclusifs avec les partenaires sociaux » sont prévus mi-février, pour une présentation du projet de loi en Conseil des ministres en avril. Au pas de course, donc, voire à marche forcée au regard de la conception singulière qu’a le gouvernement du dialogue social, s’apparentant à une mise devant le fait accompli. Quant à la réforme des retraites, elle devrait intervenir dans le courant du premier semestre.

Après la baisse des APL et le mauvais coup porté au mouvement HLM avec la baisse des loyers, un plan « Logement d’abord » a également été annoncé, mais pas daté. Sujet épineux s’il en est, le projet de loi sur l’asile et l’immigration sera examiné en Conseil des ministres à la mi-février. Des voix discordantes se sont d’ores et déjà fait entendre au sein de la majorité, jugeant, à juste titre, les mesures envisagées arbitraires et répressives. Ce qui a d’ailleurs eu pour conséquence un premier recul du gouvernement, qui s’est vu contraint de renoncer à la notion de « pays tiers sûr », initialement prévue pour faciliter le renvoi de migrants.

Visiblement dans un souci de calmer le jeu, Edouard Philippe a indiqué que le président de la République se rendrait à Calais ce mois-ci. Devant également faire face à une levée de boucliers des défenseurs des droits de l’homme quant au recensement des migrants dans les centres d’hébergement d’urgence, il a en outre affirmé : « Nous allons intervenir avec plus de moyens pour mieux traiter les demandeurs d’asile. »

Au-delà de l’élaboration de la feuille de route du gouvernement, Edouard Philippe a profité du séminaire pour inviter ses troupes à resserrer les rangs afin d’éviter « les couacs ». Auparavant sur France 2, il avait employé la métaphore de l’orchestre pour appeler de ses vœux au « travail d’équipe » : « Un très bon orchestre, c’est souvent un orchestre dont les solistes savent ce que les autres vont faire. Et comprennent ce que les autres vont faire. Comme cela, on joue ensemble. » On connaît malheureusement le couplet qui ne sonne pas forcément juste.

Photo AFP
Article tiré de la Marseillaise . le 4 janvier 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s