« Allez-vous exiger les mêmes efforts aux délinquants financiers qu’aux chômeurs ? »

Assemblée nationale – Questions au Gouvernement, Danièle Obono, députée de la France insoumise, le 23/01/2018
Puis réponse du ministre (vidéo)

 

Texte de la question de Danièle Obono :

Monsieur le Président/Madame la Présidente,
Mes chèr∙e∙s collègues,
Ma question s’adresse à Monsieur le Premier Ministre.
Le Président Macron a réuni hier à Versailles 140 dirigeants de multinationales pour les convaincre de l’attractivité de la France lors d’un événement élégamment intitulé : « Choose France ».
Vous-même, monsieur le Premier ministre, ainsi qu’un grand nombre de vos ministres étiez présent∙e∙s à ce grand raout qui rassemblait, à huis clos, le gratin de la finance prédatrice. Parmi vos illustres invité∙e∙s un certain nombre sont, en effet, éminemment remarquables.
• Prenons Lloyd Blankfein, patron de Goldman Sachs. Son établissement s’est notamment fait remarquer avant 2008 en maquillant les comptes de la Grèce ; puis après cette date en pariant sur sa faillite, ce qui lui a rapporté une brochette de milliards.
• On pourrait aussi évoquer Jamie Dimon, patron de JP Morgan, qui a été jugé en 2014 par la justice française pour fraude fiscale, ou les dirigeant∙e∙s d’Axa, Apple ou Amazon, qui ont des rapports plus que troubles avec les paradis fiscaux…

Ces belles personnes font également partie d’un club de « happy few », spécialistes en accaparement des richesses. Dans un rapport paru hier, l’ONG Oxfam révélait que 82% des richesses créées dans le monde l’année dernière ont bénéficié aux 1% les plus riches. En France « les 10% les plus riches détiennent plus de la moitié des richesses, les 50% les plus pauvres se partagent à peine 5% du gâteau ».

Puisque le Président Macron a jugé bon de réunir quelques-un∙e∙s des champion∙ne∙s du monde de l’irresponsabilité financière, nous souhaiterions avoir des détails sur la teneur de vos discussions.
Avez-vous profité de l’occasion pour demander à l’auguste assemblée réunie à grand frais à la cour de Versailles de faire preuve du même sens des « sacrifices » et des « responsabilités » que vous exigez des salarié∙e∙s, fonctionnaires ou chômeur∙euse∙s de ce pays ?
Plus précisément, le groupe de la France insoumise, la société civile, mais aussi, je crois, un grand nombre de nos concitoyen∙ne∙s souhaiteraient savoir :
– si vous avez, enfin, demandé des comptes aux délinquant∙e∙s fiscaux patenté∙e∙s invité∙e∙s avec les plus grands honneurs ;
– et quelles mesures immédiates vous comptez prendre pour enfin lutter efficacement contre ces inégalités et cette injustice fiscale qui, rappelons-le, coûte entre 60 et 80 milliards d’euros chaque année à la France.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s