CSG et clientélisme politicien chez les députés de La République En Marche

Ces députés ont été insensibles devant la ponction opérée depuis le mois dernier sur les pensions de 16 millions de retraités résidant en France via l’augmentation de la CSG qu’ils ont votée au Parlement. Pourtant, ce prélèvement injuste au regard des droits acquis réduit les pensions mensuelles de 1,7%, après des années de blocage. En revanche, les huit députés de La République En marche élus dans des circonscriptions dites des Français de l’étranger  s’inquiètent de conséquences de la baisse des pension des retraités qui ont fait le choix de ne pas vivre en France et de payer leurs impôts dans le pays où ils résident.

Le groupe parlementaire des députés LREM-MODEM compte quelques 350 députés dont 8 ont été élus dans des circonscriptions représentant les Français de l’étranger. Comme l’ensemble de leur groupe, ces 8 ont voté la loi qui fait baisser de 1,7 %  les pensions des retraités afin que la petite augmentation de salaire que perçoivent depuis janvier les salariés ne coûte pas un centime aux employeurs à commencer par Carrefour, Total, Renault, LVMH et quelques autres. Pour tout saisir dans cette manipulation, il faut savoir que les salariés paient aussi cette CSG. Mais la suppression en parallèle de la cotisation maladie et de la cotisation chômage du salarié, jusque là retenue sur le bulletin de paie, a été supprimée. Du coup, la smicarde de Carrefour va pu percevoir 8 à 10€ de plus à la fin du mois de janvier par rapport à décembre. Mais cette hausse ne coûte pas un centime à Carrefour et aux autres patrons, puisque ce qui est donné d’un côté a été enlevé de l’autre sur le salaire brut.

Les retraités paient à la place des patrons du CAC 40

Ce sont donc les retraités qui paient à la place des patrons du CAC 40 ainsi que l’ont voulu Emmanuel Macron et son gouvernement. Les députés « godillots » du groupe présidentiel ont voté comme un seul homme cette spoliation des retraités. A aucun moment, ils ne se sont posé la question de savoir si, ce faisant, ils ne se conduisaient pas comme des voleurs et des tricheurs. Ce qu’ils ont pourtant fait. En effet, au moment du départ de chaque individu en  retraite, ses droits à pension, tous régimes confondus, son calculés à partir de cotisations qu’il a payées tout au long de sa carrière. Or, en réduisant cette pension gagnée par une vie de travail via une augmentation de la CSG, les députés ont voté une dévalorisation totalement injustifiée et arbitraire du niveau de la pension de 16 millions de retraités. Répéter cette procédure à l’avenir peut conduire à diminuer les retraites de moitié en quelques années. C’est inadmissible.

Cela n’a pas ému les députés LREM-MODEM qu’ils aient été élus sur le territoire national, ou par les Français de l’étranger. Signalons en passant que le Conseil constitutionnel présidé par Laurent Fabius n’a trouvé rien à redire non plus contre ce vol caractérisé. Il serait temps de lui demander des comptes pour cette mansuétude devant ce qu’il faut bien qualifié de remise en cause des droits acquis.

Les députés LREM se sont  réveillés en février

Les députés LREM élus par les Français de l’étranger se sont réveillés en ce début de mois de février quand certains de leurs électeurs vivant à l’étranger ont vu que leur pension perçue à la fin du mois de janvier avait baissé en raison de la ponction accrue faite au titre de la CSG. Précisons à ce sujet  que ces retraités ont souvent fait le choix d’aller s’installer en Espagne, au Portugal, au Maroc, voire en Asie pour améliorer le pouvoir d’achat dans un pays où le coût de la vie est nettement plus bas qu’en France.

Dans la mesure où leur domiciliation fiscale est celle du pays où ils résident, ils perçoivent, dans le pays où ils habitent, la pension que leurs versent leurs différentes caisses de retraite depuis la France. En revanche, ils paient leurs impôts directs et indirects dans le pays où ils résident. Mais, alertés par des retraités résidant à l’étranger qui ont vu leur pension amputée par ce prélèvement de 1,7%en janvier au titre de l’augmentation de la CSG, nos 8 députés macronistes se sont réveillés en sursaut, inquiets des conséquences de cette baisse des pensions au moment où ils solliciteront à nouveau le vote de leurs électeurs en 2022.

Une carte pétition de la CGT adressée à Emmanuel Macron

Pris de panique, ces députés demandent au gouvernement d’intervenir pour accorder des compensations à leurs seuls électeurs. Aux retraités qui résident en France, on a vaguement promis que la suppression progressive de la taxe  d’habitation compensera la hausse de la CSG pour une partie d’entre eux. Mais une telle promesse n’avait pas de sens pour qui ne réside pas en France. D’où la panique des huit députés emmenés par Roland Lescure qui déclarait hier au quotidien les Echos que dans cette affaire « aucun parlementaire n’a été consulté ni aucune institution représentative des Français de l’étranger consultée ». Mais, confie-t-il au journal des milieux d’affaires, il « veut croire que dans les jours qui viennent, on va trouver une solution ». D’ailleurs « c’est une question d’équité, il ne faut pas de rupture d’égalité entre Français résidant en France et Français résidant à l’étranger » reconnaît le cabinet de Gérald Darmanin, ajoutent les Echos, sans que l’on sache si ces propos sont ceux de Roland Lescure ou d’un membre du cabinet du ministre.

En tout état de cause, il nous est dit que le gouvernement promet de publier « un décret correctif », en faveur des retraités qui ont choisi de vivre à l’étranger. Pour ce qui est des retraités vivant en France, cette dernière péripétie devrait les encourager à signer massivement la carte pétition que l’Union confédérale des retraités CGT, a éditée en ce début d’année pour être adressée au président Macron afin que les retraités ne paient pas à la place des patrons.

Photo de garde : AFP – Philippe Huguen
Gérard Le Puill
Article tiré de l’Humanité  le 13 février 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s