Une proposition de loi pour les aidants à l’Assemblée le 8 mars

Le député Pierre Dharréville (PCF) a présenté sa proposition de loi lors d’une rencontre organisée vendredi à sa permanence parlementaire à Martigues. L’objectif est de donner une véritable reconnaissance aux aidants, confrontés à de multiples difficultés.

« Les personnes aidantes représentent 10 à 11 millions de personnes aujourd’hui, il y a là un champ d’activités dans la société sur lequel on ne s’est pas assez penché » explique Pierre Dharréville, membre de la Commission des affaires sociales de l’Assemblée. Vendredi soir, les témoignages de personnes aidantes ou de professionnelles ont montré à quel point les questions d’aides aux personnes âgées dépendantes ou aux personnes handicapées, font appel à un vécu souvent douloureux.

« Votre idée m’a interpellée car c’est une chose dont on ne parle pas et un mal qui va grandir sans cesse » soulignait, à l’adresse de Pierre Dharréville, une accompagnante bénévole dans un hôpital, « dans des moments comme ça, on est seuls et les deux personnes partent ensemble dans la solitude et l’indifférence ». Sentiment de culpabilisation à l’idée de souffler un peu, « équilibre familial qui explose » selon une participante à cette rencontre, « syndromes d’épuisement et d’isolement » évoqués par le député : autant de facteurs qui poussent à oeuvrer pour une véritable reconnaissance des aidants… qui sont souvent des aidantes. « On la maintient à domicile mais, excusez-moi du terme, à quel prix humain » témoignait une personne à propos d’une vieille dame. Avec « 150 000 maladies d’Alzheimer diagnostiquées par an », l’urgence s’impose. Et « il n’ y pas aujourd’hui de service public suffisant pour aider les personnes qui en ont besoin » relevait le député.

Un congé pour les proches aidants

La proposition de loi sera examinée le 8 mars, « jour où le groupe aura la possibilité de fixer l’ordre du jour de l’Assemblée, ce qui n’arrive qu’une fois par an » précise Pierre Dharréville. Elle prévoit de « valoriser et de rendre effectif le congé de proche aidant ». Celui-ci existe théoriquement « mais seules quelques grandes entreprises, comme «L’Oréal» l’accordent avec une rémunération » indique-t-il. L’indemnisation de ce congé permettrait « d’atténuer les conséquences du ralentissement de l’évolution professionnelle ou les difficultés de réinsertion professionnelle que cette situation peut entraîner » stipule le texte de la proposition de loi. « Il faut une véritable reconnaissance du statut de proche aidant car j’ai vu trop de jeunes femmes qui sont obligées d’arrêter leurs études » témoignait une directrice de structure.

La durée de ce congé est aujourd’hui limitée à un an maximum sur l’ensemble de la carrière. Pierre Dharréville et le groupe Gauche démocrate et républicaine (PCF plus député(e)s ultra-marins) proposent de le porter à un an par personne aidée (certains salariés peuvent aider plusieurs personnes pendant leur carrière professionnelle) et de permettre au salarié de transformer son congé en période d’activité à temps partiel ou de le fractionner sans que l’accord de l’employeur ne soit nécessaire. « Je suis conscient des limites mais l’objectif est d’ouvrir un droit et de le faire progresser » relève le député pour lequel « la solidarité nationale n’est pas au rendez-vous » dans ce domaine. Selon Pierre Dharréville, « les proches s’organisent mais les personnes disent qu’on arrive à un seuil d’alerte ».

Photo de garde : La Marseillaise – Jean-François Arnichand
Jean-François Arnichand
Article tiré de la Marseillaise  le 19 février 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s