Bénéf’ record de la SNCF – Le surprenant rebond du mort sur ordonnance

1,3 milliard de bénéfices annoncés mardi par la direction pour 2017. L’intersyndicale attend les concertations avec le gouvernement avant de se prononcer sur une grève.

Ainsi donc « la situation alarmante pour ne pas dire intenable » de la SNCF justifierait selon le Premier ministre Edouard Philippe le recours aux ordonnances pour « aller vite » ? Et de le dire sans ciller alors qu’il ne pouvait que connaître les résultats de la SNCF présentés officiellement hier. Difficile de trouver un bénéfice net de 1,3 milliard d’euros « alarmant » ou « intenable ». C’est pourtant bien les chiffres communiqués hier par le président du directoire Guillaume Pepy. Même s’il a tenté de mettre en avant « du pur, pur, pur comptable » qui ont gonflé le bénéfice, il n’a aussi pu que constater un « rebond commercial qui est remarquable, honnêtement plus fort que prévu ». Et de décliner les trafics en progression de 10% pour les TGV et de 4,7% pour les TER.

Si SNCF Réseau qui concentre la fameuse dette, a réalisé un chiffre d’affaires de 6,5 milliards d’euros en hausse de 0,9%, SNCF mobilités a réalisé un résultat net de 895 millions d’euros, multiplié par 2,3 sur un an. Un chiffre à communiquer au ministre de l’Economie qui, dans la matinée, interrogé sur France 2, avait confirmé la possibilité pour l’Etat de reprendre la dette de la SNCF, mentionnée la veille de manière allusive par Edouard Philippe. « Mais cela doit être un point d’aboutissement, pas un point de départ » a-t-il asséné avant de développer : « cela veut dire que, une fois qu’on aura fait la transformation de la SNCF, une fois qu’on aura transformé le statut des cheminots, dans le respect des cheminots et du travail qu’ils font, une fois qu’on aura permis à la SNCF de renouer avec les bénéfices nous pourrons envisager de reprendre la dette ». Presque drôle si ce n’était pas cynique.

Les résultats financiers ont certainement dû alimenter les discussions des syndicats déjà très remontés contre la méthode. CGT, CFDT, Unsa et Sud Rail : chacun s’était dit prêt à une « grève dure » avant de se rencontrer hier à 17h pour discuter des modalités d’une riposte unitaire.

Si la CGT était partie en premier en annonçant rejoindre la manifestation du 22 mars de la fonction publique (lire ci-dessous), elle avait réussi à rallier Sud Rail et l’Unsa Cheminot. Mais les annonces du gouvernement et notamment le recours aux ordonnances avaient poussé la CFDT et l’Unsa à proposer des actions plus rapidement.

Après deux heures de discussion, Laurent Brun, secrétaire général de la CGT-cheminots, a annoncé que les quatre syndicats décideront « le 15 mars » d’une éventuelle grève, en fonction des premières réunions de concertation avec le gouvernement. « Si le 15, nous constatons que le gouvernement est dans la logique d’un passage en force alors il y aura grève à la SNCF » a-t-il ajouté avant de préciser que la manifestation prévue le 22 mars était « maintenue ».

Même l’annonce de ne pas toucher aux petites lignes a fait long feu. L’association Villes de France a en effet publié un communiqué hier, à l’issue d’un entretien avec la ministre des Transports Elisabeth Borne. Un communiqué qui dit l’inquiétude des petites villes de voir une réduction « brutale » des dessertes ferroviaires. La présidente de l’association Caroline Cayeux voudrait que le gouvernement se démarque plus clairement de la logique du rapport Spinetta proposant « une réorganisation ferroviaire en fonction des coûts de remise à niveau » résume l’association.

Photo de garde : AFP
Angélique Schaller
Article tiré de la Marseillaise  le 28 février 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s