Le CICE, de la honte

EDITO – Le Crédit impôt compétitivité emploi (CICE) a toujours fait tiquer depuis sa création par François Hollande en 2013. Officiellement mis en place pour aider les entreprises à être plus compétitives à l’exportation, il ne faisait l’objet d’aucune demande de contre-partie et d’aucun contrôle.

 C’est même clairement écrit sur le site economie-gouv.fr à la rubrique : « le CICE augmente-t-il la probabilité d’un contrôle pour l’entreprise bénéficiaire ? ». « L’administration fiscale ne contrôlera pas l’utilisation du CICE ». Comment être étonné que Carrefour ait touché 400 millions de CICE et licencie 4400 personnes ? Que Castorama en ait perçu 22 millions en 2016 et Brico-Dépôt 9 millions et délocalisent ?

Rien de tel pour générer de la concurrence entre les salariés

Symbole que cette philosophie libérale se sent les coudées franches, Kingfisher va jusqu’à se permettre de vouloir faire former les futurs salariés polonais sur le site même où leurs emplois va créer du chômage en France. Rien de tel pour générer de la concurrence entre les salariés européens. Salariés européens auquel Bruxelles veut faire croire qu’elle a réglé le problème des travailleurs détachés : même endroit, même salaire. Un slogan présenté comme une victoire mais qui fait l’impasse sur le fait que les cotisations sociales payées dans le pays d’origine peuvent être très différentes. Et que dès lors le coût du travail est différent selon le salarié. Mais de considérer d’évidence ce salarié comme un benêt, incapable de voir plus loin que sa fiche de paye.

Angelique Schaller
Article tiré de la Marseillaise  le 2 mars 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s