Le Parlement méprisé

ÉDITO – Le débat démocratique a du plomb dans l’aile. On savait que la Ve République tenait les parlementaires en peu d’estime mais cette monarchie présidentielle n’a que trop duré. La réforme des institutions que concocte le gouvernement aurait pour but de «redonner du sens et de l’efficacité au débat parlementaire», dixit le premier ministre Edouard Philippe.

Mais pour l’heure, les propositions avancées sont de limiter le nombre de députés et de sénateurs et le droit d’amendements. En matière de renforcement de l’efficacité du Parlement on fait mieux ! De là à penser que «l’efficacité» consiste à fouler au pied les droits des oppositions, sel de toute démocratie, il n’y a qu’un petit pas qu’Emmanuel Macron s’apprêterait à franchir allègrement. Le césarisme guette…

C’est le sentiment qui domine au lendemain de la «niche» -terme détestable- des Parlementaires communistes. Aucun des cinq textes de «progrès social» n’est passé. Là, pas de surprise, la philosophie politique de ces élus n’étant pas au diapason de la majorité libérale au pouvoir qui a clairement choisi le camp des plus aisés de la société. Mais ce qui est en revanche très inquiétant c’est qu’aucun débat n’a pu se tenir, l’hémicycle étant quasiment déserté.

Le refus de tout débat

Cet absentéisme couplé à des procédures de renvoi en commission ou d’amendement gouvernemental -sur la revalorisation des petites retraites des agriculteurs notamment alors que députés et sénateurs étaient pour voter ce texte- sont à la fois un signe de mépris, de refus de tout débat et de toute petite avancée progressiste. Demain, si la réforme des institutions arrive à son terme, la souveraineté populaire sera considérablement affaiblie.

Ce n’est donc une affaire de spécialistes en droit constitutionnel mais celle de tous les citoyens.

Françoise Verna
Article tiré de la Marseillaise . le 10 mars 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s