L’eau n’est pas une marchandise

EDITO – Au moment où le gouvernement s’apprête à lancer, lundi 19 mars, le grand débat public sur la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE) dont le but est de préparer la transition énergétique, une bataille fondamentale est en train de se mener sur l’avenir des barrages hydrauliques. Sans la mobilisation des salariés et des syndicats de ce secteur, qui serait informé du danger qui menace la gestion publique de ces ouvrages essentiels à la production d’électricité et à la sûreté nucléaire, sans parler de l’alimentation en eau potable de nombreuses villes ? Pas grand monde ! Leur combat mérite d’être popularisé.

La Commission européenne pousse en effet comme jamais à l’ouverture à la concurrence. Par efficacité ? Non, par pure idéologie libérale. En quoi une gestion privée serait-elle plus efficiente ? Aucun argument ne tient la route sauf à défendre l’occasion en or de faire de l’argent avec des ouvrages construits et gérés par le public. Et les appétits sont féroces au moment où les énergies renouvelables ont le vent en poupe. Or, 90% de l’électricité d’origine renouvelable en France sont produits par l’énergie hydraulique. Le gâteau à se partager n’est donc pas négligeable.

Gare donc aux beaux discours des convertis au « green » sur le tard !

A l’instar des salariés des barrages qui ont manifesté mardi devant le Parlement européen à Strasbourg, il convient de se mobiliser pour que la gestion de ces ouvrages reste dans le giron du service public garant de l’intérêt général. Des savoir-faire se sont construits au sein des services publics et doivent être mis à profit pour relever le défi de la transition énergétique et mobilisés pour faire reculer le réchauffement climatique.

Françoise Verna
Article tiré de la Marseillaise  le 14 mars 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s