11 millions de ménages sans domicile – L’autre Europe

Fondation Abbé Pierre et Fédération européenne des associations nationales ont présenté un rapport sur les sans-abri. Partout les chiffres explosent… sauf en Finlande.

Plus 59% de familles en hébergement d’urgence en Irlande en deux ans, + 50% de jeunes SDF en un an en Irlande, + 32% de mères hébergées avec leurs enfants en 8 ans aux Pays-Bas, + 7% de personnes vivant dans la rue en un an… La fondation Abbé Pierre s’est associée à la Fédération européenne des associations nationales (FEANTSA) pour présenter hier le 2e regard sur le mal-logement en Europe en zoomant notamment sur les SDF. Si chaque pays calcule le phénomène à sa manière, l’un recensant les nuitées en hébergement d’urgence, l’autre focalisant sur les mères et les enfants ou encore les personnes vivant dans la rue, les données recueillies font état d’une situation alarmante. Partout, le nombre des sans-abri augmente. L’étude conclut à 11 millions de ménages sur 220 millions n’ayant pas de logement personnel, condamnés à être hébergés, logés dans un foyer et parfois à se retrouver dans la rue. Paris qui vient de se doter d’un observatoire sur le sujet et qui en est arrivé au chiffre de 100 000 personnes hébergées chaque soir par les services publics est donc loin d’être une exception.

Pourtant, le président de la Commission Jean-Claude Juncker « avait promis à l’aube de son mandat l’équité sociale » et sa stratégie à l’horizon 2020 avait comme « objectif de sortir 20 millions de personnes de la pauvreté » comme le rappellent les deux présidents des ONG, Joan Uribe et Christophe Robert. Comme d’autres avant lui avaient signé des chartes, des pactes, des traités et autres conventions promettant une Europe inclusive et sociale. Sauf que, il y a loin de mots couchés sur le papier à la réalité. C’est donc sur cette « autre Europe », celle des « laisser-pour compte » qu’attire le rapport l’attention. Celle qui subit l’explosion des prix du logement et la chute des revenus, en même temps. « Les prix du logement ont augmenté plus rapidement que les revenus ces 15 derniers années » pointe ainsi le rapport.

Les jeunes particulièrement touchés

Et le résultat se fait plus particulièrement sentir sur les populations les plus démunies. « Entre 2010 et 2016, le coût du logement pour les ménages pauvres a augmenté dans trois-quarts des États membres de l’UE » précise ainsi le rapport : que ce soit à la vente ou la location, les prix ont augmenté de 20% dans la moitié des pays, une hausse pouvant aller jusqu’à 54% en Bulgarie, 45% au Royaume-Uni, 40 % au Portugal. Les auteurs notent également que les jeunes sont particulièrement touchés, les 18 à 24 ans devant consacrer près de 40% de leurs revenus à leur logement.

Seule exception à cette triste norme européenne : la Finlande qui a réduit de 18% entre 2009 et 2016 le nombre de SDF. Une politique volontariste qui considère l’accès au logement comme un droit fondamental et non « comme un problème social inévitable » lié à des problèmes personnels, saluent les deux associations ; une politique qui articule la prévention des expulsions et le relogement rapide et durable évitant la case hébergement d’urgence. Une Finlande qui partage avec la France un parc social important mais qui loge bien plus de ménages pauvres que dans l’hexagone – 34,1% contre 27% – les constructions nécessaires ayant été réalisées en temps et heure.

« Ce rapport est un appel à l’action » affirment Joan Uribe et Christophe Robert, « des incitations européennes claires donneraient une impulsion bien plus importante à des solutions qui existent et qui méritent d’être mises en avant ».

Angélique Schaller
Article tiré de la Marseillaise  le 22 mars 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s