Par dizaines de milliers dans les rues pour s’opposer à Macron

Dans tout l’hexagone en matinée et dans l’après-midi à Paris, les manifestations de fonctionnaires et pour défendre la SNCF aux côtés des cheminots ont rassemblé largement jeudi.

Les manifestations parisiennes n’ont pas encore commencé jeudi que, déjà, partout en France, des dizaines de milliers de personnes ont défié le gouvernement dans la rue. Une foule dense remonte la Canebière à Marseille, 10 000 manifestants sont recensés par la police à Nantes ou à Lyon, 5 000 à Grenoble mais aussi de rassemblements dans les plus petites villes à Reims, Auch, Saint-Nazaire, Perpignan, Foix ou Rouen.

Environ 180 manifestations étaient annoncées en France par les sept syndicats de la fonction publique (CGT, FO, FSU, CFTC, Solidaires, FA-FP et CFE-CGC) pour réclamer, entre autres, une hausse du pouvoir d’achat. « Il ne peut y avoir de République sans colonne vertébrale, et la colonne vertébrale c’est le service public » martèle le leader de FO, Jean-Claude Mailly, en déplacement à Marseille où il n’a pas manifesté. « Il faut faire évoluer le service public mais pas pour le réduire, pour l’améliorer » renchérit Philippe Martinez de la CGT qui a manifesté à Paris.

Dans les écoles, un enseignant sur quatre devait être en grève en moyenne, d’après le SNUipp-FSU, premier syndicat du premier degré. Une poignée de lycées étaient aussi bloqués, dont une dizaine à Paris, ainsi que l’entrée de Sciences-po Lille. Sans oublier le secteur hospitalier venu nombreux ou des agents des crèches, des examinateurs du permis de conduire, des bibliothécaires… ou encore les contrôleurs aériens dont la grève a entraîné l’annulation de 30% des vols à Roissy, Orly et Beauvais ou encore Montpellier, Nice et Marseille, à la veille d’une grève à Air France pour les salaires. Au total, les manifestants étaient 40 000 à Paris et 400 000 sur tout le territoire selon les syndicats.

Aux côtés des fonctionnaires des retraités et des jeunes, étudiants ou lycéens voire des avocats, protestant ensemble contre les réformes du gouvernement qui les touchent. Et enfin, les défenseurs de la SNCF.

25 000 pour les cheminots

A 14h30, le cortège parisien des cheminots quitte la gare de l’Est pour rejoindre la place de la République pour rejoindre celui des fonctionnaires. Il rassemble « plus de 25 000 personnes » annonce Cédric Robert, porte-parole de la CGT-Cheminots. CGT, UNSA, Sud, CFDT… Les leaders syndicaux sont regroupés en tête derrière une banderole affichant « passagers et cheminots pour le train public, qualité de service, sécurité, fiabilité ».

« Tous ensemble nous allons gagner, nous pouvons gagner » lance au micro, le poing levé, le secrétaire général de la CGT-Cheminots (1er syndicat), Laurent Brun. Face à lui, les cheminots donnent le ton à grands renforts de fumigènes, tambours, sifflets et musique rock, sous une forêt de drapeaux syndicaux rouges, verts et oranges.

Parallèlement, les cheminots se sont mis en grève davantage qu’attendu à l’appel de l’Unsa et SUD (2e et 3e syndicats), avec un taux de 35,4% de grévistes selon la direction. Avant même la grève en pointillé lancée le 3 avril pour trois mois, la journée est marquée par de fortes perturbations, avec 2 TGV sur 5, 1 Transilien sur 3.

Face à cette démonstration de colère, le gouvernement affiche sa « très grande détermination à poursuivre les transformations », selon le porte-parole Benjamin Griveaux. Sur la SNCF, « notre préoccupation est de nous assurer que les fils du dialogue et de la concertation sont toujours là ». Quant aux fonctionnaires, des discussions sont prévues jusqu’à fin octobre, a rappelé le secrétaire d’État Olivier Dussopt, réitérant sa volonté d’être « à l’écoute » pour préserver un service public « de qualité ».

Angélique Schaller avec AFP
Article tiré de la Marseillaise  le 23 mars 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s