Disparition de Stéphane Audran, comédienne et figure du cinéma français

La comédienne française Stéphane Audran, mondialement connue pour son rôle inoubliable dans « Le Festin de Babette » qui a obtenu l’Oscar du meilleur film étranger 1989, est décédée des suites d’une longue maladie.Elle était l’une des figures emblématiques du cinéma de la Nouvelle Vague, actrice fétiche du réalisateur Claude Chabrol, dont elle a partagé l’existence.

Stéphane Audran, actrice fétiche et ex-épouse de Claude Chabrol, est décédée ce mardi à l’âge de 85 ans, a annoncé son fils Thomas Chabrol à l’AFP. Révélée en 1968 dans « Les Biches », avec un Ours d’argent à la clé à Berlin, elle a joué dans plus de cent films pour le cinéma et la télé. Elle a débuté sa carrière de comédienne au théâtre dans les années 1950, avant d’obtenir des rôles secondaires dans des films tournés par les réalisateurs de la Nouvelle Vague, dont Claude Chabrol.

Figure emblématique du cinéma français des années 1970 et 80, cette actrice aux immenses yeux verts a incarné des bourgeoises devant la caméra décapante de son ex-époux, avec lequel elle tourna pas moins de 24 films. Deux de ses plus beaux rôles ont sans doute été dans « Le Charme discret de la bourgeoisie » de Luis Bunuel et « Le Festin de Babette », lauréat de l’Oscar du meilleur film étranger 1989. Dans ce film réalisé par le Danois Gabriel Axel, elle interprète avec sensibilité et brio, le rôle d’une cuisinière française hors pair débarquant dans un petit village du Danemark.

Carrière

« Ma mère était souffrante depuis quelques temps. Elle a été hospitalisée une dizaine de jours et était revenue chez elle. Elle est partie paisiblement cette nuit vers 2 heures du matin », a précisé le fils de l’actrice.

De son vrai nom Colette Suzanne Dacheville, Stéphane Audran est née à Versailles (Yvelines) le 8 novembre 1932. Après avoir pris des cours de théâtre au cours Dullin, elle fait sa première apparition au cinéma en 1957 dans « Le Jeu de la nuit » de Daniel Costelle. Mariée un temps avec l’acteur Jean-Louis Trintignant, elle épousa Claude Chabrol en secondes noces en 1964. Le couple s’est rencontré sur le plateau d’un des premiers films du réalisateur « Les Cousins », pour lequel Chabrol l’avait engagée en 1959 pour une seule réplique. C’est le début de leur collaboration, sans doute l’une des plus fécondes du cinéma français entre un réalisateur et une comédienne.

D’ailleurs, c’est sous la direction de son époux que la comédienne interpréta ses premiers rôles marquants, notamment dans « Les Biches » en 1968, « Le Boucher » en 1970 et « Les Noces rouges » en 1973. Sa composition aux côtés d’Isabelle Huppert dans « Violette Nozière », un autre film de Claude Chabrol, lui a permis de remporter le César de la meilleure actrice en 1979.

Si sa proximité avec son mari n’a pas empêché Stéphane Audran de travailler avec d’autres réalisateurs, notamment Philippe Labro, Claude Sautet et Georges Lautner, c’est après sa séparation avec Chabrol que la comédienne renouvelle réellement son type de rôles au cinéma, en exploitant le registre odieux (« Coup de torchon » en 1981 et « Mortelle randonnée » en 1983) et la comédie (« Belle maman » en 1999 et « Ma femme s’appelle Maurice » en 2002). Dans les années 1980, on l’a vue également dans des films étrangers comme « Au-delà de la gloire » de Samuel Fuller et bien entendu « Le Festin de Babette ».

« Stéphane était épatante pour jouer les femmes libres et indépendnates comme elle l’était dans la vie. Je l’ai dirigée dans « Les Saisons du plaisir » avec Sylvie Joly. Beaucoup de metteurs en scène étaient amoureux d’elle et d’ailleurs Claude Chabrol l’a épousée. Il en a fait son actrice fétiche. Elle a été aussi l’égérie des Cahiers du Cinéma. Elle était très aimée », a déclaré à l’AFP le réalisateur Jean-Pierre Mocky.

Article tiré de RFI  le 27 mars 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s