Les organisations humanitaires interpellent Macron sur le sort du Yémen

Dix ONG appellent le Président à demander à Mohammed ben Salmane de cesser les attaques contre les civils yéménites. Le prince héritier saoudien, en visite officielle en France dès lundi, est à la tête de l’opération Tempête décisive qui frappe le pâys depuis 2014. 

La tournée mondiale de Mohammed ben Salmane n’a pas fini de faire parler d’elle. A l’occasion de sa prochaine visite en France (les 9 et 10 avril), dix ONG parmi lesquelles la FIDH, Amnesty International, Human Rights Watch ou encore Médecins du monde interpellent l’opinion publique sur l’urgence humanitaire au Yémen et souhaitent mettre le conflit à l’agenda d’Emmanuel Macron lors de son entrevue avec le prince héritier d’Arabie Saoudite. Réunies ce mercredi à Paris, les organisations humanitaires appellent à la fin des bombardements des civils et au respect du droit humanitaire international, ainsi qu’à une levée inconditionnelle et permanente de toutes les entraves à l’acheminement de l’aide humanitaire et des biens commerciaux au Yémen.

Une grave crise humanitaire

Le fils et ministre de la défense du roi Salmane, souvent présenté comme un réformateur, joue un rôle majeur dans la guerre menée depuis trois ans contre les rebelles houthis au Yémen par une coalition de plusieurs pays arabes, et dont l’Arabie Saoudite est chef de file. Le conflit, qui a fait plus de 6 100 victimes civiles depuis 2014, a aggravé la situation de la population yéménite, faisant du pays le théâtre de la plus grave crise humanitaire au monde selon l’ONU, avec 22 millions de personnes dépendantes de l’aide humanitaire. Selon le Haut-Commissariat aux droits de l’homme, 61% des pertes civiles sont imputables à la coalition, le reste étant attribué aux rebelles houthis soutenus par l’Iran.

Outre l’opération Tempête décisive (2014) qui avait pour but d’anéantir les rebelles, l’Arabie Saoudite a imposé au Yémen un embargo complet depuis 2017, empêchant toute importation et aide humanitaire. Si les ONG ne minimisent pas le rôle des houthis dans la crise humanitaire au Yémen, elles souhaitent que la France exerce une pression diplomatique sur l’Arabie Saoudite. Une stratégie qui devrait, selon ces ONG, se révéler plus efficace qu’une négociation directe avec Al-Qaeda ou avec les rebelles.

«Transferts d’armes»

Les ONG dénoncent par ailleurs une France qui signe de juteux contrats d’armement passés avec les Saoudiens : sur les six dernières années, la facture de ces achats tourne autour de 12 milliards d’euros. «Si aucun rapport ne fait directement état de l’implication d’armes françaises dans le conflit au Yémen, rien ne permet pour autant de prouver que ces armes servent uniquement à la protection de l’Arabie Saoudite», déclare Antoine Madelin de la FIDH. Aurélie Perrier, coordinatrice Yémen et Arabie Saoudite chez Amnesty International France, déplore que «la France, troisième exportateur d’armes au monde, poursuive ses transferts d’armes à l’Arabie Saoudite et aux Emirats arabes unis alors que d’autres pays de l’Union européenne, comme l’Allemagne, ont fait le choix de suspendre leurs transferts, alertés par la communauté internationale sur les violations graves du droit international humanitaire.» Encore plus critique, Bénédicte Jeannerod, directrice de Human Rights Watch France n’hésite pas à déclarer que «la France se rend complice de graves violations du droit international et envoie un message d’impunité aux dirigeants saoudiens». Et de conclure : «Mohammed ben Salmane ne mérite aucun tapis rouge, mais des sanctions !»

Photo : REUTERS – Ali Owidha
Maud Margenat
Article tiré de Libération  le 4 avril 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :