Élection – France insoumise veut recomposer la gauche européenne

Le fondateur de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, devait retrouver à Lisbonne, jeudi soir, Pablo Iglesias (Podemos, Espagne) et Catarina Martins (Bloco, Portugal) pour lancer un nouveau mouvement politique européen.

À un an des élections de mai 2019, un nouveau mouvement politique européen est né jeudi soir. En début de soirée, Jean-Luc Mélenchon (la France insoumise) devait en effet retrouver à Lisbonne Pablo Iglesias (Podemos, Espagne) et Catarina Martins (Bloco, Portugal) pour la signature d’un « pacte ». « Nous lançons un appel aux peuples d’Europe pour qu’ils s’unissent sur la tâche qui consiste à construire un mouvement politique international, populaire et démocratique pour organiser la défense de nos droits et la souveraineté de nos peuples face à un ordre ancien, injuste et en échec qui nous emmène droit au désastre », écrivent les trois signataires de ce texte, intitulé « Déclaration de Lisbonne pour une révolution citoyenne en Europe », qui estiment que « l’heure est arrivée de rompre avec le carcan des traités européens ».

« Le Bloco, Podemos comme FI font partie des mouvements dégagistes au niveau européen. L’idée est de créer un mouvement pour développer des actions, des campagnes de fond, positives », explique le député FI Bastien Lachaud, affirmant que « d’autres contacts sont pris » et que « le mouvement est amené à s’élargir ». Et pour cause, la France insoumise entend en vue des élections européennes de 2019 recomposer à gauche, quitte à renverser les cadres existants. Jusqu’à présent, son unique député européen, Younous Omarjee, siège dans les rangs de la Gauche unitaire européenne (GUE). Et le Parti de gauche (PG), partie prenante de la FI et dont Jean-Luc Mélenchon est adhérent, est membre du Parti de la gauche européenne (PGE).

Mais le PG a envoyé des premiers signes de rupture ces derniers mois avec une demande d’exclusion de Syriza (la formation du premier ministre grec) qui n’a pas abouti. Une rupture qui devrait être rapidement consommée. « Je pense que la conséquence (de cet épisode) sera notre sortie du PGE », explique Éric Coquerel, député insoumis et coordinateur du PG. « Le PGE est un parti, là nous lançons un mouvement sur du fond, les deux ne sont pas incompatibles », tempère Bastien Lachaud.

« L’idée de s’engager dans un groupe commun au Parlement »

La France insoumise n’est pas seule à tenter de redistribuer les cartes à l’échelle européenne. Si le PCF est investi dans le PGE et pour la construction d’un « Forum européen progressiste » qui a réuni à Marseille en novembre dernier près de 100 organisations européennes, Génération.s a aussi commencé à tracer son propre chemin. Début mars, Benoît Hamon avait pris rendez-vous à Naples avec l’ex-ministre grec Yanis Varoufakis pour lancer un appel à créer la « première liste paneuropéenne transnationale » autour d’objectifs anti-austérité et avec la volonté de « rassembler toujours plus largement au sein de cette alliance ».Pour le moment, certains chez FI réfutent l’existence d’un lien de cause à effet entre les prochaines échéances et l’initiative de jeudi : « Les élections sont dans un an, on verra lorsque démarrera la campagne si on va plus loin. Mais ce n’est pas l’objectif du mouvement pour l’instant », assure Bastien Lachaud. Pas tout à fait sur la même longueur d’onde, Éric Coquerel se fait plus clair : « Il y a l’idée d’un mouvement qui permette ensuite de s’engager dans un groupe commun (au Parlement européen – NDLR). Notre ambition est d’y être le troisième groupe, directement en compétition avec les libéraux et l’extrême droite nationaliste. Réunir trois mouvements majeurs en Europe, c’est une bonne manière d’afficher cette ambition. »

Photo AFP
Julia Hamlaoui
Article tiré de l’Humanité  le 13 avril 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s