Manif à Paris – «La politique d’asile et d’immigration se durcit et le FN s’en réjouit»

Des milliers de personnes ont marché, ce dimanche, contre le projet de loi du gouvernement, discuté à partir de ce lundi à l’Assemblée nationale. 

Au moins 2 000 personnes ont manifesté une nouvelle fois, à l’appel du Bureau d’accueil et d’accompagnement des migrants (Baam), dimanche après-midi à Paris, contre le projet de loi du gouvernement sur l’asile et l’immigration, qui sera débattu au Parlement à partir de mardi. Les manifestants, de tous âges, certains venus en famille, ont marché dans une ambiance calme et joyeuse entre l’Assemblée nationale et le Sénat, aux cris de «So-so-solidarité ! Avec les sans papiers !» «De l’air ! De l’air ! Ouvrez les frontières» ou «Mur par mur, et pierre par pierre, nous dé-trui-rons, les centres de rétention !»

Sous une pancarte «Collomb = Dark Dador», Amaury, 29 ans, responsable des permanences juridiques au Baam depuis un an et demi, sourit : «Gérard Collomb, c’est le gros méchant, comme Dark Vador !» Il estime que le locataire de Beauvau «fait exactement ce que le FN aimerait faire, il s’attaque au sujet des demandeurs d’asile pour toucher une certaine partie de l’électorat, on trouve ça dégueulasse».

Paris, le 15 avril 2018. Manifestation de collectifs de Sans-papiers, d&squot;association de dv©fense de rv©fugiv©s et LGBT, entre l&squot;Assemblv©e nationale et le Sv©nat v† la veille de l&squot;examen du projet de loi "pour une immigration mavÆtrisv©e et un droit d&squot;asile effectif".

A une extrémité d’une large banderole «liberté de circulation, retrait de la loi Collomb», qui barre le boulevard Saint-Germain, Louis, un élève avocat de 25 ans et membre du Groupe d’information et de soutien des immigrés (Gisti), juge qu’il est «important de montrer qu’une partie de la société civile est unie contre cette loi. Un certain nombre d’acteurs, le défenseur des droits, la contrôleure générale des lieux de privation de liberté, les agents de l’Ofpra… sont unis contre cette loi, qui donne seulement l’impression qu’on gère. La réduction des délais de recours, l’augmentation de la durée maximale de rétention, c’est inefficace et ça peut avoir des conséquences traumatisantes, en particulier pour les familles. D’autant qu’on enferme toujours des enfants en rétention».

«Les frontières tuent»

Le cortège passe devant le musée d’Orsay, les flashs des touristes et des flâneurs dominicaux crépitent. Cécile, enseignante de 36 ans, s’est engagée il y a deux ans et demi dans la distribution de petits-déjeuners aux migrants du XIXe arrondissement. Avant de voir des campements de milliers de personnes s’installer dans son quartier, elle ne s’était pas spécialement intéressée à la question : «Quand j’ai vu la misère dans laquelle ils étaient laissés, j’ai compris que c’était une vraie politique, consciente, de non-accueil. Les pouvoirs publics laissent pourrir sur place pour dire après qu’il y a de la violence, des problèmes d’hygiène… et qu’on « ne peut pas accueillir toute la misère du monde ».» Si elle marche ce dimanche, c’est aussi pour «rappeler les députés à leurs responsabilités d’élus et à Macron qu’il a été élu contre le Front national. Or la politique d’asile et d’immigration se durcit et le FN s’en réjouit.»

Au milieu des slogans tournant le ministre de l’Intérieur en dérision («on ne peut pas accueillir toute la connerie du monde : Collomb dehors» ou «la France selon Gérard Collomb : liberté, égalité, tes papiers !») ou condamnant la politique migratoire française et européenne («les frontières tuent», «Frontex tue sa mer», «les droits de l’homme n’admettent pas de condition», «l’exil n’est pas un crime»), Abraham, un demandeur d’asile ivoirien de 33 ans gagne la palme de la meilleure pancarte : «Je suis pas venu en France pour souffrir, ok ?» 

photo : Denis Allard
Kim Hullot-Guiot
Article tiré de Libération  le 15 avril 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :