Le 5 mai, ensemble pour nos droits

Syndicalistes nous participons activement aux mobilisations sociales qui se multiplient dans tout le pays. C’est un véritable bras de fer qui est lancé avec un gouvernement qui se montre de plus en plus brutal et répressif avec les représentants des salarié.e.s, les travailleur.euse.s du public et du privé, les citoyen.ne.s, la jeunesse, les chômeur.meuse.s, les migrant.e.s. 
Macron n’a qu’une idée en tête, la fin de l’état social et des services publics partout et pour longtemps. La bataille du rail, lancée par l’intersyndicale cheminote est pour cette raison cruciale. C’est une lutte d’intérêt général que nous soutenons et qui doit servir d’électrochoc aux autres secteurs professionnels afin de leur permettre de rentrer dans l’action et faire reculer le président et son gouvernement.
Aujourd’hui, avec les réformes engagées, des patrons en sont à proposer des machines à laver comme récompense à des travailleurs et travailleuses licencié.e.s qui les ont fabriqué toute au long de leur vie professionnelle (Whirpool). Ou bien des bons cadeaux pour éteindre une grogne plus que légitime (Carrefour). Les 40 poids lourds de l’économie, le fameux CAC 40 boursier, ont eux dégagé 93,4 milliards d’euros de bénéfice en 2017, 24% de plus qu’en 2016.
Nous disons stop à toutes ces formes de mépris qui ne font qu’attiser la haine et l’individualisme dans notre société. Le vivre ensemble et le partage des richesses, qu’elles soient d’ordre économiques ou culturelles, sont un projet que le monde du travail a le devoir de porter.
Etre dans l’action et rester solidaire fera plier ce gouvernement. C’est la raison pour laquelle nous participerons à toutes les actions annoncées qu’elles soient locales ou nationales pour dire Stop à Macron.
Ces initiatives doivent nous permettre de créer les conditions d’un embrasement social pour défendre un projet de société qui nous soit commun. Ou le mot fraternité inscrit dans la devise de la République ne soit pas une simple allégation, mais qu’il prenne tout son sens.
En conséquence, nous participerons à la marche nationale à Paris le 5 mai et appelons le plus grand nombre à nous rejoindre. Il nous semble en effet primordial d’agir ensemble pour faire reculer ce gouvernement. Permettre à des salarié.e.s de pouvoir manifester un samedi, dans une ambiance festive, nous semble être aussi un bon moyen pour appuyer et encourager les luttes.
Un monde meilleur est possible, à nous de le bâtir toutes et tous ensemble !

Signataires :

Céline BOUSSIE, Lanceuse d’alerte
Laurent CADREILS, Syndicaliste FSU
Céline COUPARD, Membre du bureau du Syndicat des avocats de France (SAF) 
Laurent COURTOIS, Sud Rail
André FADDA, Syndicaliste CGT
Catherine FAYET, Sud Santé
Elisabeth HERVOUET, Syndicaliste FSU
Hervé HEURTEBIZE, Syndicaliste FSU
Nathalie JAMES, Syndicaliste au SNPES-PJJ/FSU
Mehdi KEMOUNE, Ancien secrétaire général CGT Air France
Carlos LOPEZ, Syndicaliste au SNPES-PJJ/FSU
Vincent MASSARI, Syndicaliste au SNPES-PJJ/FSU
Anne Sophie PELLETIER, CGT Santé (Ephad)
Julien RIVOIRE, Syndicaliste FSU
Bernard RONDEAU, Syndicaliste CGT
Valérie SOUMAILLE, Syndicaliste FSU
Christian TAILLANDIER, Syndicaliste FSU
Anousone UM, Délégué syndical SUD Telecom
Emmanuel VIRE, Secrétaire général du SNJ-CGT
Olivier YOUINOU, Sud Santé
Laurent ZAPPI, Syndicaliste FSU
Fédération nationale des salariés de la Construction, Bois et ameublement CGT
Fédération nationale des industries chimiques CGT (FNIC-CGT)
Fédération CGT des Sociétés d’études

Article tiré de l’Humanité  le 26 avril 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s