«Détention arbitraire» – HRW épingle l’Arabie saoudite

En Arabie saoudite, des milliers de personnes sont détenues sans avoir été formellement inculpées. C’est ce qu’affirme l’organisation de défense des droits de l’homme, Human Rights Watch, qui dénonce « des détentions arbitraires ».

Human Rights Watch a collecté les données fournies par les autorités saoudiennes elles-mêmes : 2 305 personnes sont actuellement détenues depuis plus de six mois sans avoir été déférées devant un juge. Or la loi saoudienne stipule que la détention sans inculpation ne doit pas excéder six mois.

L’organisation de défense des droits de l’homme avait effectué le même recensement en 2014 et à l’époque moins de 300 détenus se trouvaient derrière les barreaux sans être officiellement poursuivis.

Le rôle de MBS

L’augmentation est dont très nette. Human Rights Watch note aussi que ces détentions sans inculpations se prolongent ; plus de 3 ans dans des centaines de cas, et un Saoudien est même dans cette situation depuis 2003. L’organisation interpelle les autorités saoudiennes à commencer par le prince héritier et homme fort du royaume, Mohammed Ben Salman.

Celui-ci est considéré comme l’initiateur de la spectaculaire purge anti-corruption de novembre dernier avec l’arrestation de plus de 380 personnes dont des princes et des ministres qui ont depuis été libérés moyennant un accord financier.

Photo Reuters/Faisl Al Nasser
Nicolas Falez, envoyé spécial à Riyad
Article tiré de RFI  le 6 mai 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s