Une Fête de l’Humanité au service des causes communes !

Nous souhaitons construire la Fête de l’Humanité des 14, 15 et 16 septembre prochains comme un carrefour et un prolongement de tout ce qui bout et s’exprime dans la société. Dans un contexte national et international complètement chamboulé, la force du nombre de ses participants et la vigueur de leurs espoirs porteront ce puissant message : « Le monde est à nous. »

Ce « nous » est une invitation, un appel au rassemblement de toutes celles et tous ceux qui refusent de rester spectateurs d’un monde où l’argent devient mesure de toute chose, d’un monde considéré comme propriété exclusive des détenteurs de capitaux, accaparé par une étroite minorité qui s’attache à détruire les solidarités et laisse s’étaler sous nos yeux la misère humaine, le désarroi et le saccage de notre environnement.

« Nous » refusons avec force que l’humanité soit à ce point meurtrie, violentée, volée à l’immensité de celles et ceux qui produisent ses richesses, construisent ses passerelles, travaillent à l’égalité sociale, politique, entre femmes et hommes, bousculent par leurs efforts créatifs les conventions hypocrites.

Nous y affirmerons que « nous » aspirons à l’humanité contre ceux qui aujourd’hui concentrent les pouvoirs et les avoirs, veulent contrôler les savoirs en recherchant consentement, passivité et résignation jusqu’à en appauvrir nos imaginaires et notre part d’humanité.

Nous voudrions que cette fête soit mise au service de celles et ceux qui, par la persévérance militante et l’engagement humaniste, veulent construire un monde de justice et de paix, débarrassé de son absurde et perpétuelle course au profit et de ses guerres qui hypothèquent l’avenir de la jeunesse du monde, en Afrique, au Proche et Moyen-Orient comme ailleurs. Le Village du monde sera une caisse de résonance de la paix et de la solidarité internationaliste. L’enjeu des migrations s’y conjuguera avec l’humanisme et l’hospitalité.

Le défi désormais posé aux peuples de révolutionner la construction européenne s’y fera entendre dans des rencontres de travailleurs de toute l’Europe qui, ensemble, diront leur ardent espoir de coopérations et de luttes communes pour le progrès social et environnemental.

Plus d’un an après l’entrée en fonction du nouveau pouvoir macroniste engagé dans une offensive ravageuse contre toutes les conquêtes sociales, jusqu’à compromettre l’idéal républicain et ses promesses d’émancipation, la Fête de l’Humanité peut être le grand carrefour des débats et des combats pour des alternatives progressistes. Cheminots méprisés, jeunesse étudiante triée, habitants des quartiers populaires ignorés, retraités pressurés, travailleurs précarisés, agents publics déconsidérés, militants politiques, syndicaux, associatifs engagés dans la défense de causes universelles, prenez possession de la Fête, avec vos expériences et vos espoirs, pour en faire une étape qualitative nouvelle des mobilisations en cours, nourrie de nouvelles analyses et méthodes d’action pour l’intérêt général.

Cette Fête est toujours celle de la rencontre de la poésie et de la politique, du partage d’émotions artistiques et culturelles. La Grande Scène vous offrira cette année des moments de grande intensité avec le fameux groupe Franz Ferdinand, Julien Clerc, Naâman, Bernard Lavilliers, Grand Corps Malade, Roméo Elvis, Catherine Ringer, l’Orchestre Divertimento, The Inspector Cluzo, ou encore NTM pour un seul et unique concert dans cette Seine-Saint-Denis qui les a vus naître. La scène Zebrock vous proposera la découverte de jeunes pousses et des horizons inattendus avec Bertrand Burgalat ou encore Johnny Montreuil, quand la Petite Scène fera danser les corps et les âmes. Une exposition dédiée aux réfugiés sera offerte aux regards et de grands chefs viendront confronter leur art gastronomique au droit à une alimentation saine, tandis que vous pourrez assister dans l’espace cinéma à la projection du film En guerre, de Stéphane Brizé, ou flâner dans les allées du Village du livre à la rencontre d’auteurs et de nouveautés littéraires. Le bicentenaire de la naissance de Karl Marx sera l’occasion d’un retour sur sa pensée si féconde. Littérature, musique, théâtre, cinéma et expositions se mêleront aux centaines de débats qui animeront de multiples espaces dans une alchimie unique.

La réussite de la Fête de l’Humanité, dans un tel contexte, est d’une importance inéditedans la quête d’alternatives qui grandit et pour contraindre le nouveau pouvoir à entendre enfin la parole populaire. Elle est l’affaire de toutes et tous : c’est autant sa raison d’être que la condition de son succès.

Chacune et chacun peut y contribuer sans attendre par l’acquisition du bon de soutien, le diffuser et s’efforcer de convaincre famille, amis et collègues de venir grossir les rangs du peuple d’une Fête qui, dès lors, résonnera de nos mille espoirs et causes communes.

Patrick Le Hyaric, directeur de l’Humanité
Article tiré de l’Humanité . le 31 mai 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s