Etats-Unis – 2000 enfants séparés de leurs parents migrants en six semaines

Près de 2 000 enfants ont été séparés de leurs parents ces six dernières semaines : c’est le résultat de la politique de tolérance zéro de l’administration Trump à la frontière avec le Mexique. Le chiffre a été annoncé par les ministères de la Sécurité intérieure et de la Justice américains lors d’une conférence téléphonique. Entre mi-avril et fin mai, 1 940 adultes qui ont franchi illégalement la frontière avec le Mexique ont été arrêtés, placés en détention en attendant des poursuites.

Les enfants qui les accompagnaient leur ont été retirés et placés dans des centres d’accueil, ce qui provoque une vive polémique outre-Atlantique

En six semaines depuis la mi-avril, 1 995 enfants ont officiellement été séparés de 1 940 adultes à la frontière américano-mexicaine. Ce n’est pas une pratique nouvelle de la police de l’immigration, mais c’est environ 10 fois plus que le « rythme » tenu depuis l’élection de Donald Trump, rapporte notre correspondant aux Etats-Unis, Grégoire Pourtier.

L’administration assume : plus question de faire de passe-droits , d’autant qu’elle soupçonne souvent les mineurs de servir « d’alibi ». L’agence de presse Reuters estime que les accompagnateurs n’auraient pas de liens directs avec les enfants dans 13 % des cas.

Le département de la Sécurité intérieure garantit que les nourrissons ne sont pas éloignés de leurs parents. Séparés de leur accompagnateur directement envoyé en prison, les autres sont placés dans des centres d’hébergement ou des familles d’accueil. Le ministre de la Justice a assuré que ces opérations n’étaient pas en contradiction avec la Bible, mais plusieurs dignitaires religieux se sont malgré tout émus de la situation. Et le malaise gagne aussi le camp républicain.

Les quelque 100 centres de rétention pour enfants ouverts dans 17 Etats américains sont déjà submergés. Ils accueillent près de 11 000 jeunes. Pour faire face à l’affluence de mineurs, les autorités américaines montent des tentes climatisées à la frontière mexicaine.

Plusieurs médias ont été autorisés à pénétrer à l’intérieur de l’un de ces centres installés dans un ancien hypermarché au Texas. Quelque 1 500 garçons âgés de 10 à 17 ans y sont détenus. Les locaux ont été refaits à neuf, les enfants y ont accès à des salles de jeux, mais beaucoup s’inquiètent de l’absence d’un accompagnement pédiatrique adapté pour ces enfants privés de liberté et de leurs parents.

L’influente sénatrice démocrate Dianne Feinstein dénonce une « politique immorale, atroce ».

La Maison Blanche, elle, se targue de ces résultats et voit dans les polémiques actuelles un moyen de faire avancer sa vaste réforme sur l’immigration qui patine depuis des mois au Congrès. Paul Ryan, le président de la Chambre des représentants, très mal à l’aise avec l’idée de séparer les enfants de leurs parents, va présenter la semaine prochaine un texte de compromis qui interdit cette pratique. Dans le même temps, le projet de loi prévoit un déblocage de 25 milliards de dollars pour renforcer la sécurité à la frontière et construire une partie du fameux mur voulu cher à Donald Trump.

`Photo  : REUTERS – Kevin Lamarque
Article tiré de RFI  le17 juin 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s