Le Royaume-Uni renationalise des lignes de train

Au Royaume-Uni, c’est ce dimanche 24 juin que le contrat de Virgin Trains East Coast prend fin. Les lignes de train qui desservent l’est du pays, et notamment des villes comme York, Leeds ou Newcastle, vont repasser sous le contrôle de l’Etat. Car la colère montait.

La privatisation du rail britannique par les conservateurs dans le milieu des années 1990 s’accompagnait de la promesse d’un service plus efficace et moins coûteux. Vingt-cinq ans plus tard, le bilan est catastrophique avec des trains de banlieue bondés, annulés ou en retard, et des billets très coûteux. Les tarifs augmentent chaque année de plus de 3 %. Les Britanniques déboursent ainsi chaque mois six fois plus que les Européens, en moyenne, pour leurs déplacements en train.

Aujourd’hui, une vingtaine de sociétés privées se partagent l’exploitation des lignes ferroviaires. Mais le gouvernement britannique continue de subventionner ces compagnies qui opèrent sur le territoire. Près de cinq milliards d’euros leur sont versés chaque année. L’Etat continue également de financer la gestion des infrastructures. Après plusieurs accidents, la maintenance du réseau est depuis 2001 gérée par une entreprise publique.@

Autant de raisons qui ont poussé les usagers à lancer une campagne en faveur de la renationalisation des chemins de fer du pays. Un message qui passe bien dans l’opinion publique : plus de 70 % des Britanniques y sont favorables.

Photo AFP/Daniel Leal-olivas
Article tiré de RFI. le 23 juin 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s