Migrants – Les participants au mini-sommet se quittent sans conclusion commune

Les dirigeants de 16 pays de l’UE étaient réunis ce dimanche en mini-sommet à Bruxelles pour évoquer la question migratoire et tenter de trouver des solutions communes à un dossier qui provoque de vives tensions au sein de l’Union.

Les chefs d’Etat et de gouvernement réunis ce dimanche 24 juin à Bruxelles se sont quittés sans trouver de conclusion commune. Une déclaration formelle n’était de toute façon pas à attendre de cette simple réunion de travail, destinée simplement à préparer le Conseil européen des 28 et 29 juin prochains.

Selon le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez et la chancelière allemande Angela Merkel, cette réunion a surtout permis à chacun de faire preuve de bonne volonté et d’exposer ses propres préoccupations. Le président du Conseil italien Giuseppe Conte a fait part sur Twitter de sa satisfaction.

Le chef de l’Etat français Emmanuel Macron a quant à lui déclaré que ce mini-sommet a permis d’évacuer des solutions « qui n’étaient pas conformes à nos valeurs ».

Angela Merkel a d’ailleurs estimé lors de son départ que la solution la plus plausible serait la conclusion d’accords bilatéraux pour résoudre les crises au cas par cas. C’est là le contraire du principe de coopération européenne.

On sent bien que les positions sont toujours éloignées et que la solidarité européenne n’est pas prête à jouer, constate notre correspondant à Bruxelles, Pierre Benazet. Or, c’est cette solidarité que réclament les pays du Sud, à savoir l’Espagne, la Grèce et surtout l’Italie. Pour l’instant, les pays d’Europe centrale ne veulent pas en faire preuve. La France et l’Allemagne préconisent toujours de leur côté le Règlement de Dublin, qui prévoit que les demandes d’asile des migrants sont traitées dans le premier pays où leurs empreintes ont été enregistrées.

L’idée de répartir les migrants par quotas n’avance pas non plus. La solution qui semble pour l’instant se dessiner est celle d’une sous-traitance du dossier migratoire par des pays hors de l’UE.

Photo : REUTERS – Geert Vanden Wijngaert
Article tiré de RFI  le 24 juin 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s