Pas de vacances pour le mouvement social

Mobilisation. Alors que la 18e séquence de grève des cheminots a débuté mercredi, une journée interprofessionnelle d’action a lieu ce jeudi 28 juin. Objectif : exiger la redistribution des richesses et préparer un été de luttes.

Après un printemps très chaud, la température sociale va-t-elle retomber cet été ? La journée d’action de jeudi répond par la négative. Dans un communiqué national commun, CGT, FO, Unef, UNL et Fidl condamnent l’orientation du gouvernement et appellent à se rassembler : « Face à cette situation et à des décisions régressives qui s’opposent aux demandes légitimes des travailleurs et de la jeunesse, l’heure est à la défense des valeurs essentielles comme notre modèle social ».

La date coïncide avec la 18e séquence de grève des cheminots et envoie un signal inédit depuis la mobilisation contre la loi El Khomri avec la signature d’un appel commun à la CGT et à FO. « On n’est pas là pour faire un chiffre, on est là pour prendre date », a indiqué le nouveau numéro un de FO Pascal Pavageau à propos de cet appel interprofessionnel, conscient qu’à l’approche de la saison estivale, le mouvement social est amené à évoluer dans ses modalités d’action.

Si les luttes vont se poursuivre, l’été devrait également être mis à profit pour mûrir une réflexion stratégique sur la riposte à opposer dès la rentrée au rouleau compresseur Macron. Le communiqué national indique ainsi que « l’ensemble des organisations syndicales et de jeunesse est invité à se réunir dès fin août pour analyser la situation sociale et envisager les initiatives à prendre, dans le cadre d’une démarche unitaire la plus large possible ».

Rassemblements dans les Bouches-du-Rhône et le Var

Localement, les rassemblements s’organisent essentiellement à l’initiative de la CGT. Dans les Bouches-du-Rhône, le point de rendez-vous est fixé symboliquement à la gare Saint-Charles. « Les secteurs en lutte prendront la parole : cheminots, salariés de l’énergie – même s’ils ne sont pas à la Une des médias dominants, ils occupent 150 sites en France -, salariés du commerce confrontés à des plans de fermetures… », annonce Éric Chenais de l’UD CGT 13. « Face à toutes les attaques du gouvernement et du patronat , il faut affirmer que nous ne lâcherons rien : salaires, emploi, industrie, protection sociale », poursuit le dirigeant syndical. « Nos revendications restent entières pendant l’été », rappelle-t-il. Des diffusions de tracts de l’UD CGT et une série de rencontres avec les syndicats d’entreprises permettront de rester mobilisés tout l’été. « Nous voulons passer d’une CGT en résistance à une CGT à l’offensive. Nous sommes un syndicat de transformation sociale car nous voulons un changement profond de société », affirme Éric Chenais. Il souhaite préparer la rentrée sociale en faisant valoir cette conception du syndicalisme, convaincu que seule « une élévation du rapport de force » permettra la satisfaction des revendications en matière de temps de travail, de retraites, de financement des services publics…

Dans le Var, les deux rassemblements prévus pour la journée d’action du 28 juin, à Toulon et à Draguignan, vont se dérouler sous la bannière exclusive de la CGT. Les autres syndicats ayant semble-t-il sonné la trêve estivale. « Ce n’est pas le moment de laisser tomber le combat. Nous, on est là pour porter les revendications des salariés. Et pour eux, les luttes ne se sont pas arrêtées. Après chacun prend ses responsabilités », explique Olivier Masini, le secrétaire général de l’UD CGT 83. « Nous avons choisi dans le Var de nous mobiliser devant les antennes de l’Union patronale, à 11h30, place de la Liberté à Toulon et à midi devant celle de Draguignan », poursuit-il. Un choix plus que symbolique. « Nous allons au cours de cette mobilisation faire un point sur les combats déjà menés et préparer la rentrée sociale qui s’annonce très agitée », conclut le responsable syndical pour qui il est clair que « la construction d’un rapport de force pour faire reculer le gouvernement est plus que jamais à l’ordre du jour ».

LP avec TT
Article tiré de la Marseillaise . le 28 juin 2018

Publicités

Une réflexion sur “Pas de vacances pour le mouvement social

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s