Paris – Les prix des locations s’envolent depuis la fin de l’encadrement des loyers

L’association de consommateurs CLCV a étudié à la loupe plus d’un millier d’annonces immobilières à Paris et le constat est clair : les loyers ont fortement augmenté depuis l’annulation par la justice de l’encadrement, fin 2017.

Il n’a pas fallu plus de six mois, depuis l’annulation par la justice, fin 2017, de l’encadrement des loyers à Paris comme prévu dans la loi Alur, pour que les tarifs s’envolent. Plus d’un loyer sur deux est concerné, constate la CLCV. L’association de défense des consommateurs a étudié à la loupe plus de 1 000 annonces immobilières dans la capitale.

Les petites surfaces et les meublés particulièrement concernés

L’an dernier, quatre loyers sur dix dépassaient le montant prévu, la loi Alur n’avait pas permis d’atteindre la perfection. Mais aujourd’hui, c’est pire, le nombre de loyers conformes a chuté : moins 13% en six mois. « Les propriétaires se sont sentis pousser des ailes », décrypte Jean-Yves Mano, le président de la CLCV. « On voit des dépassements significatifs moyens de 1 530 euros par an et avec des cas extrêmes, dans le 20e arrondissement, en dépassement de 450 euros par mois, soit près de 5 400 euros par an. 60% des petits logements ont des loyers au-dessus de ce qui devrait être la règle. Les personnes qui louent un meublé sont encore plus pénalisées que les autres. De plus en plus de classes moyennes sont obligées de quitter Paris : les étudiants, les personnes seules et les gens en difficulté financière. »

Par agence ou entre particuliers, même constat

Les logements loués par le biais d’une agence étaient à 77% au bon tarif l’an dernier, ils sont 20% de moins cette année. Mais inutile de penser faire une bonne affaire en passant par les particuliers : moins de 40% des logements loués en direct bénéficient d’un loyer adéquat. Ce n’est pas mieux du côté des sites internet, comme Le Bon Coin ou Particulier à particulier : ils sont aux alentours de 40% en conformité.

Pas d’évolution espérée à court terme

La nouvelle loi en débat cette semaine au Sénat peut-elle faire changer les choses ? Il s’agit de la loi Élan, pour « Évolution du logement, de l’aménagement et du numérique ». « Malheureusement, la loi Élan considère qu’il y a toujours la nécessité d’avoir une expérimentation de cinq ans avant de généraliser l’encadrement des loyers. Pendant cinq ans, qu’est ce qui va se passer ? Les loyers vont augmenter, une fois qu’ils auront augmenté, on considérera qu’il est grand temps de les encadrer. Tout ceci est un peu aberrant », juge Jean-Yves Mano. « Nous demandons l’application de l’encadrement des loyers sur l’ensemble des zones tendues. Il est urgent de revenir à ce dispositif, tel que prévu par le texte initial. »

Photo MAXPPP/Vincent Isore
Noémie Bonnin et Sophie Auvigne
Article tiré de Franceinfo . le 18 juillet 2018

Publicités

2 réflexions sur “Paris – Les prix des locations s’envolent depuis la fin de l’encadrement des loyers

  1. Pingback: Paris – Les prix des locations s’envolent depuis la fin de l’encadrement des loyers — On n’est pas des moutons – Kenedougou 24

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s