G20 Finances en Argentine – L’hommage du FMI aux politiques du président Macri

Le G20 Finances s’est ouvert samedi 21 juillet 2018 à Buenos Aires, en Argentine. A cette occasion, les ministres présents ont apporté leur soutien à la politique économique du pays hôte, et à l’accord que le président libéral Mauricio Macri vient de signer avec le Fonds monétaire international (FMI). Un accord censé stabiliser l’économie argentine, mais dont beaucoup redoutent les conséquences.

« Nous l’avons examinée sous tous ses aspects et nous n’avons que respect et encouragements pour la politique mise en place par les autorités argentines. »

En ouverture de ce G20 Finances, Christine Lagarde, directrice générale du FMI, a rendu un hommage appuyé à la politique économique du président Macri.

Normal, puisque ce dernier, alors que son pays faisait face à une fuite de capitaux et à une dévaluation du peso de 35%, a obtenu en urgence un crédit « stand-by » de 50 milliards de dollars du FMI.

Mauricio Macri compte sur ce crédit pour stabiliser la situation économique. Ce n’est pas sans risques. Parce qu’en contrepartie, le pays s’est engagé à réduire son déficit budgétaire à 1,3% du PIB à fin 2019.

Même s’il est prévu que les dépenses sociales seront préservées, la baisse de l’investissement public entraînera une récession dans les prochains mois.

Si tous les ministres présents à ce G20 Finances ont appuyé l’accord, le Suisse Ueli Maurer l’a fait en des termes moins diplomatiques que d’autres :

« C’est très, très dur pour la population. Mais les réformes du gouvernement, c’est le seul chemin », considère-t-il. D’ici fin 2018, pour Macri, ça passe ou ça casse.

Les menaces de guerre commerciale se sont réalisées. La question n’est plus de savoir quand la guerre commerciale va commencer, elle a déjà commencé. Nous avons déjà eu une augmentation des tarifs sur l’acier et aluminium, nous avons eu la réplique ferme, mesurée, de la part de la Commission européenne. Donc maintenant, la question est de savoir comment est-ce que nous sortons de cette guerre commerciale.
Photo Handout via Reuters
Jean-Louis Buchet, correspondant à Buenos Aires
Article tiré de RFI . le 22 juillet 2018
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s