Affaire Benalla – Sous pression, Macron condamne mais rechigne à s’exprimer devant les Français

Alors que le silence du président français est de plus en plus vivement dénoncé, son entourage a fait savoir dans la soirée que le chef de l’Etat jugeait «inacceptables» les faits reprochés à son ex-homme de confiance Alexandre Benalla, mis en examen pour des violences en marge des manifestations du 1er Mai à Paris. Son refus de s’exprimer publiquement devant les Français étonne  la presse internationale.

Après un silence complet de cinq jours, Emmanuel Macron a fini par condamner dimanche soir des faits “inacceptables” lors d’une réunion de crise à l’Elysée, après les mises en examen de cinq hommes dont son ex-garde du corps, Alexandre Benalla, accusé de violences contre des manifestants le 1er mai dernier. Selon le chef de l’Etat, qui prendra la parole publiquement “quand il le jugera utile”, “il n’y a pas eu et il n’y aura pas d’impunité”, a rapporté son entourage proche.

“Jupiter peut-il dire pardon à la plèbe ?

Le fait qu’Emmanuel Macron refuse pour l’instant de prendre la parole au sujet de cet énorme scandale qui secoue le pays, continuait dimanche soir de sidérer la presse internationale. “Le président français a commis une double faute, politique et morale. Il est en train d’en faire une troisième, sur le plan de la communication. Son silence est actuellement son pire ennemi” estime le grand quotidien libanais l’Orient-Le Jour.

Jupiter peut-il dire pardon à la plèbe ? Peut-il tout simplement admettre qu’il s’est trompé et faire son mea culpa, comme n’importe quel citoyen, sans pour autant perdre une partie de son aura ? C’est le profond dilemme qui doit désormais tracasser nuit et jour Emmanuel Macron” commente le quotidien de Beyrouth. “Celui qui a voulu redonner sa dimension sacrée à la fonction présidentielle semble aujourd’hui obligé de descendre de son piédestal pour rendre des comptes aux Français”.

“Macron se terre et se tait en attendant de reprendre la main”

Le quotidien belge Le Soir voit dans ce mutisme une reculade. “Emmanuel Macron se terre et se tait, attendant de pouvoir reprendre la main dans un scandale où il n’a cessé d’être débordé par les événements depuis cinq jours […]. Pour la première fois, celui qui semblait inaccessible à la critique est atteint, et il doit composer pour circonscrire ce que Jean-Luc Mélenchon, le leader de La France insoumise, décrit comme une affaire du niveau du Watergate”.

“Il est temps que le président rompe son silence arrogant” souligne de son côté la journaliste allemande Georg Blum dans une analyse publiée sur le site de l’hebdomadaire Der Spiegel, même s’il est problablement trop tard pour arrêter la machine : “même les personnes les plus intelligentes ne peuvent pas faire grand-chose face aux scandales” estime-t-elle.

Pour le quotidien britannique The Daily Telegraph, la réaction de Macron semble suggérer qu’il n’avait “pas le moins du monde soupçonné que l’affaire puisse prendre une telle ampleur en produisant l’une des crises les plus néfastes de sa présidence”.

Appelé par l’opposition à démissionner, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb doit de son côté être auditionné lundi matin à l’Assemblée. Un rendez-vous qui s’annonce électrique.

Photo : REUTERS – Philippe Wojazer
Article tiré de Courrier international  du 23 juillet 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :