« Je ne sais pas où je vais être dans un mois » – La longue attente de milliers de bacheliers sur Parcoursup

D’après le ministère de l’Enseignement supérieur, 17 000 jeunes sont toujours en attente d’une place sur la plate-forme Parcoursup.

L’attente est longue pour les 17 000 jeunes sur 812 000 qui sont toujours en attente d’une place sur la plate-forme Parcoursup. À quelques semaines de la rentrée, ces bacheliers ne savent pas ce qu’ils vont faire. Il ne reste plus que quatre semaines avant la date limite de la procédure et, pour certains jeunes, c’est même un peu la panique.

Dès 2h du matin, quand la plate-forme se réinitialise, je vérifie. – Lorenzo à franceinfo

Tous les jours, Lorenzo suit l’évolution de sa situation sur la plate-forme. Cela fait 14 jours qu’il est deuxième sur liste d’attente. Pas serein, il a accepté un autre vœu en attendant et il le reconnaît, il bloque une place. « J’aurai toujours mon école de management. C’est comme une roue de secours« , explique le jeune bachelier.

Mais ce jeu de chaises musicales gèle le système. Laurianne en est victime.
Elle vient d’avoir son bac et elle attend depuis des mois qu’une place se libère en BTS profession immobilière, mais rien ne bouge.

Je n’ai toujours pas de réponse et toujours pas d’école. – Laurianne

« Je ne sais pas où je vais être dans un mois, à la rentrée. Je ne peux pas préparer de déménagement ni trouver un appartement. C’est très compliqué en fait, c’est assez stressant », confie la jeune femme.

Chaque jour, il y a des nouvelles propositions et des candidats qui peuvent y répondre – Jérôme Teillard, chef de projet Parcoursup

Au ministère de l’Enseignement supérieur, on répond qu’il faut s’armer de patience. Jérôme Teillard est le chef de projet Parcoursup. « Chaque jour, il y a des nouvelles propositions et des candidats qui peuvent y répondre et ce sont ces candidats-là sur lesquels on se concentre, ceux qui sont en attente et qui souhaitent trouver une proposition pour la rentrée. Ce sont eux qu’on va accompagner dans ce sens.« 

86 % des jeunes ont trouvé une proposition

D’après Jérôme Teillard, plus de 86% des jeunes ont trouvé une proposition. C’est plus qu’APB à la même époque. Mais pour ceux qui n’en ont pas, les nuits sont longues. Parcoursup est devenu une addiction comme une autre, admet même un lycéen sur Twitter.

Photo AFP/Denis Charlet
Gaële Joly
Article tiré de Franceinfo  le 5 août 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s