Rentrée – L’addition s’alourdit pour les nouveaux collégiens

Une enquête de Familles de France témoigne d’une augmentation du budget de l’entrée en sixième. L’association réclame un meilleur calibrage de l’allocation de rentrée.

La rentrée en sixième coûte aux familles 191,73 euros en moyenne, soit une augmentation de 1,05% par rapport à l’an passé. C’est la conclusion d’une étude de l’association Familles de France, parue le 10 août, pour la 34année consécutive. Basée sur plus de 200 enquêtes et autant de familles mobilisées, elle s’appuie sur des relevés dans des enseignes de près de 30 départements.

Les articles de sport, représentant 25% des fournitures achetées en sixième, pèsent lourd dans la balance. Pour la deuxième année consécutive, leur coût pour les familles est en hausse : 4,5% en 2018 (après une hausse de 3% en 2017). Dans les magasins spécialisés, le prix de vente de ces articles s’envole de plus de 12%, là où les grandes surfaces connaissent une légère hausse de 2%.

«Fournitures labellisées»

L’étude souligne que l’achat de fournitures exclusivement sur Internet ne revient pas moins cher qu’en magasin. Au contraire : le coût moyen s’élève à 204,82 euros, soit une dizaine d’euros supplémentaires. «C’est la surprise du résultat de notre enquête ! explique le président de Familles de France, Charly Hee. Les prix sont plus chers que dans les commerces de proximité, alors que ce sont les mêmes produits.» Or, les parents achètent souvent sur Internet dans l’espoir d’y trouver des offres à meilleur prix. «Les « packs rentrée scolaire » tout faits que l’on trouve sur les sites internet peuvent être intéressants ; mais il faut y regarder de très près», conseille le président de l’association.

Toujours à rebours des idées reçues, l’enquête fait un point sur les fournitures écologiques. «Dans le panel des produits mis en rayon, on constate de plus en plus de fournitures labellisées», relève Charly Hee. Et les crayons «FSC» ou les cahiers «NF environnement» ne sont pas forcément plus chers que les autres. «Sans réel surcoût», leur achat permet de faire des économies respectueuses de l’environnement, en privilégiant par exemple «les produits rechargeables plutôt que ceux à usage unique», souligne l’étude.

Mauvais calibrage de l’Allocation de Rentrée Scolaire

Une seconde enquête parue jeudi, réalisée par la Confédération syndicale des familles (CSF), contredit celle de Familles de France en indiquant que le budget de la rentrée au collège est en baisse de 2,6%. Avec un peu moins de 130 familles participantes, une méthodologie variable (l’étude porte sur tous les niveaux scolaires et pas seulement sur la sixième) explique cette différence. La CSF conclut à une baisse du coût global de la rentrée scolaire, de la primaire au lycée, de 2,91%. En revanche, le budget de la rentrée en classe de CP accuse une augmentation très importante. Avec une hausse de 10,64 % par rapport à l’an passé, l’enquête note qu’il atteint désormais 165,70 euros en moyenne.

L’allocation de rentrée scolaire devrait, selon Familles de France, être mieux adaptée aux étapes de la scolarité. «La première tranche, avant la sixième est surcalibrée», commente Charly Hee. Elle s’élève à 367 euros net (après déduction de la contribution à la réduction de la dette sociale) «alors que les besoins réels sont plutôt autour de 150 euros. Les familles ont une petite marge pour une inscription à un club de sport, ou pour les frais de cantine». La deuxième tranche, de 388 euros pour les enfants de 11 à 14 ans, semble au président de Familles de France «bien adaptée». Mais la dernière, jusqu’à l’âge de 18 ans, pose problème : 401 euros. «Là, elle est sous-calibrée ! Les besoins sont parfois largement supérieurs, estime Charly Hee. Pour les lycées professionnels, le matériel spécifique demandé peut coûter cher. Sans compter le transport et la restauration, car ces établissements ne sont souvent pas à proximité.» L’association plaide pour que les tranches ne soient pas modulées seulement en fonction de l’âge, mais aussi calculées selon le niveau scolaire, et la filière choisie.

Photo : AFP – Philippe Huguen
Maïa Courtois
Article tiré de Libération  le 17 août 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :