Brésil – L’inéligibilité de Lula rebat les cartes de la présidentielle

La nuit dernière, le Tribunal supérieur électoral brésilien a déclaré inéligible l’ancien président Luiz Inacio Lula da Silva qui souhaitait à nouveau briguer la présidence en octobre prochain. Si le Parti des travailleurs annonce qu’il fera appel de cette décision, ce nouvel épisode fait planer une grande incertitude sur le scrutin d’octobre prochain.

Intouchable dans les derniers sondages, avec 39% d’intentions de vote – c’est-à-dire 20 points d’avance sur son premier poursuivant – Lula n’aura pas bénéficié de la clémence des juges du Tribunal supérieur électoral (TSE).

Ses derniers ont décidé d’appliquer la loi à la lettre en s’appuyant sur un article baptisé « Ficha Limpa », c’est-à-dire casier vierge, pour mettre fin à un feuilleton qui aura tenu en haleine un pays entier pendant des mois.

Désormais, et s’il reste encore des recours à l’ex-président, le Parti des travailleurs (PT) va devoir batailler avec celui qui était jusqu’à présent le colistier de Lula, l’ancien maire de Sao Paulo, Fernando Haddad. Le problème, c’est que ce dernier peine à rassembler. « Il se préparait depuis quelque temps à succéder à Lula, confirme à RFI Hervé Théry, professeur à l’université de Sao Paulo et spécialiste du Brésil. Toute la question maintenant est de savoir quelles consignes Lula va donner. »

L’extrême droite galvanisée ?

Désormais le nouveau leader des sondages est le candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro, crédité de 19 % d’intentions de vote avant la décision du tribunal supérieur électoral d’invalider la candidature de Lula.

Si l’on s’en tient aux dernières enquêtes réalisées, sa dauphine serait l’écologiste Marina Silva. L’ancienne ministre de l’Environnement, qui participe à sa seconde campagne présidentielle, serait selon la presse brésilienne, la seule à même de récupérer le vote populaire, même si pour l’instant elle n’arrive pas à franchir la barrière des 10 % d’intentions de vote.

Une chose est sûr, l’annonce de l’inéligibilité de Lula a complètement rebattu les cartes de cette campagne électorale désormais totalement ouverte.

Photo : REUTERS- Ueslei Marcelino
Article tiré de RFI  le 1er septembre 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s