François de Rugy, l’opportuniste écolo

Le président de l’Assemblée quitte le perchoir pour rejoindre le ministère de la Transition écologique. Chez ses anciens camarades d’Europe Ecologique-les Verts, la nomination est accueillie sans surprise, ni enthousiasme.

Au bout du fil, David Cormand marque une pause : «Pouuf, je ne sais pas trop quoi vous dire.» Puis, le secrétaire national d’EE-LV, pas très emballé par la nomination du nouveau ministre de la Transition écologique : «Il y avait des profils plus mobilisés que lui sur les questions écolos, ça ressemble à un choix d’opportunité car ce n’est pas de Rugy qui est nommé à l’écologie mais Richard Ferrand qui le remplace au perchoir…» Une autre tête écolo au bout du fil : «Emmanuel Macron récompense l’opportunisme en politique, un sport que de Rugy maîtrise à la perfection. Et franchement, après l’échec de Nicolas Hulot, je ne vois pas comment de Rugy peut bousculer les choses et je ne comprends pas pourquoi Macron nomme un écolo qui ne représente rien pour les Français… Je lui souhaite bon courage mais je suis très pessimiste.»

«Dérive gauchiste»

On a passé un troisième coup de téléphone et toujours la même tonalité. Pas un hasard. Les dirigeants d’EE-LV maîtrisent le sujet : François de Rugy est un ancien de la maison. Après avoir adhéré en 1991 à Génération écologie en tant que jeune militant, le Nantais rejoint les Verts en 1997, à 24 ans. Il a été élu pour la première fois aux élections législatives de 2007, puis réélu, en mai 2012, il assure la coprésidence du groupe parlementaire écologiste de l’Assemblée nationale, en tandem avec Barbara Pompili.

Le nouveau ministre de l’Ecologie fait parler de lui pour la première le 27 août 2015, à La Rochelle, lors de la rentrée des socialistes. Le député crée la surprise et annonce son départ d’EE-LV, dont il dénonce la «dérive gauchiste»Il rallie dans la foulée le groupe socialiste. Et s’est même présenté lors de la primaire organisée par le PS avant de planter sa promesse de soutenir Hamon et tomber dans les bras d’Emmanuel Macron, pas encore président. David Cormand sur la trajectoire de François de Rugy : «C’est un opportuniste tacticien qui a fait du mal au parti EE-LV, il a voulu abîmer le parti qui lui a permis d’être élu. La seule constance chez lui ? Il a toujours été un écolo de centre droit.»

La pente est raide

En juin 2017, à 43 ans, François de Rugy devient un personnage important : président de l’Assemblée nationale. Un poste inespéré pour lui quelques années plus tôt. Il s’était positionné pour choper un poste de ministre pendant le quinquennat de François Hollande. Mais ne s’était jamais imaginé «quatrième personnage de l’Etat». Un nouveau poste et une nouvelle vie, il change d’adresse et rencontre un nouvel amour. Elle se nomme Séverine Servat, journaliste chez Gala. Il s’affiche heureux sur les magazines people. Au Palais-Bourbon, l’ambiance est différente.

Tout en haut de son perchoir, Rugy se retrouve coincé entre deux feux. L’opposition d’un côté, qui lui reproche de ne pas défendre l’institution, en mémoire de nombreuses disputes avec les députés de La France insoumise menés par Jean-Luc Mélenchon. Il est même surnommé «tout petit président de l’Assemblée» par la députée Clémentine Autain. La majorité de l’autre, qui ne l’a jamais vraiment adopté. L’ancien écolo comptait peu de soutiens dans les travées de l’Assemblée. Aujourd’hui, Emmanuel Macron met de l’ordre dans les relations, il ouvre une belle porte de sortie à François de Rugy. Et il peut placer un de ses proches au perchoir. Un écolo qui connaît «très bien» le nouveau ministre : «Tout le monde est gagnant sauf l’écologie !» La pente est très raide. Mais c’est à François de Rugy, «qui fait beaucoup de vélo» durant son temps libre de prouver le contraire.

Photo Denis Allard pour Libération
Rachid Laïreche
Article tiré de Libération  le 4 septembre 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :